la science peut elle se passer de presupposés

1411 mots 6 pages
PHILOSOPHIE

La science peut-elle se passer de présupposés ?

La science est un monde où des questions se posent sans cesse à la recherche de nouveaux théorèmes, de nouvelles découvertes. Il semblerait que partir d’une idée reçue fausserait les résultats. Cette question a le mérite d’attirer notre attention sur la valeur des présupposés, que nous avons tendance à percevoir comme incompatible avec la science.
En effet, lorsque j’utilise des présupposés, j’oriente ma réponse ou occulte des données consciemment ou inconsciemment qui pourraient perturber mon résultat car effectivement les convictions ne sont-elles pas « les pires ennemies de la vérité ? » (Nietzsche).
Nous devons nous demander si les idées reçues n’empêchent pas d’avoir des connaissances objectives pour établir entre les phénomènes des rapports universels et nécessaires? Autrement dit, quelle est la place des présupposés en science ?
Les préjugés doivent être exclus dans les sciences c’est l’objectivité scientifique.
Cependant le problème est de savoir si la science peut s’en séparer facilement?

La science a le devoir de rester objective, elle doit s’imposer d’abord face au mythe qui présuppose l’existence du divin car le mythe se contente de réponses partielles et provisoires, il répond à toutes questions et résout toutes les difficultés comme par exemple la création de l’univers, par un simple et unique argument, l’existence de Dieu. La science paraît moins ambitieuse ou elle fait appelle à notre esprit critique pour résoudre des questions plus simples mais non dépourvues de fondements, comme par exemple quel est le cours du sang dans le corps ?. La science est différente de la croyance, elle ne peut jamais s’appuyer sur des évidences sensibles, on ne peut pas, pour la comprendre croire ce que l’on nous apprend sans faire marcher notre esprit critique ou se fier à ce que l’on observe. C’est ce que soutient Bachelard, pour lui il

en relation

  • L'expérience
    5102 mots | 21 pages
  • Science
    4322 mots | 18 pages
  • Le facteur humain
    3284 mots | 14 pages
  • Dissertation de philosophie - kant et la légalité nécessaire
    5027 mots | 21 pages
  • Le facteur humain
    2992 mots | 12 pages
  • Quelques formulations
    2120 mots | 9 pages
  • Programmation neuro linguistique (pnl)
    4928 mots | 20 pages
  • abc hegel philo
    720 mots | 3 pages
  • Methodologie philosophie
    1965 mots | 8 pages
  • Présupposition
    801 mots | 4 pages