La science sur le pavé mosaique

Pages: 9 (2019 mots) Publié le: 12 mai 2011
La Science sur le pavé mosaïque

Vénérable maîtresse, et vous toutes mes sœurs,

Si j'ai choisi d'aborder le thème de la science sur le pavé mosaïque,
c'est après avoir lu la magnifique pièce de théâtre "La vie de Galilée" de Brecht.
A la fin de la pièce, Galilée dit ceci (extraits) :
" Je soutiens que le seul but de la science consiste à soulager les peines de l'existence humaine. Quanddes hommes de pouvoir égoïstes se contentent d'amasser le savoir pour le savoir,
la science peut s'en trouver mutilée, et vos nouvelles machines pourraient ne signifier que des tourments nouveaux. Vous découvrirez peut-être avec le temps tout ce que l'on peut découvrir, et votre progrès cependant ne sera qu'une progression, qui vous éloignera de l'humanité. L'abîme entre elle et vous pourraitdevenir si grand qu'à votre cri de joie
devant quelque nouvelle conquête pourrait répondre un cri d'horreur universel."
Ces mots de Galilée, à mon sens, font écho à ce début de 21° siècle,
où les progrès technologiques grandissants des hommes semblent de plus en plus souvent se retourner contre eux. Il m'a semblé alors intéressant de faire cheminer la science sur le pavé mosaïque et de laconfronter à ses côtés lumineux et sombres.

Depuis toujours l’être humain cherche, pense, crée. Ce pouvoir de création est le propre de l’homme. Il lui permet de se distinguer des autres êtres vivants en rendant chaque individu unique de par sa pensée.
De cette fantastique capacité d’imaginer les choses, d’observer et analyser le monde,
est née la science. Cet art d’innover, de comprendre, apermis depuis la nuit des temps de fulgurantes avancées technologiques ainsi que de véritables révélations sur les choses qui nous entourent.
La science (du latin scientia, connaissance) fut pendant longtemps un exercice spéculatif visant à élucider les mystères du monde par l'exercice de la raison. À la fin du Moyen Âge, la science s'est progressivement détachée de l'emprise de la théologie et dela philosophie. Au cours de son histoire, elle s'est structurée en disciplines scientifiques : mathématiques, chimie, biologie, physique, mécanique, optique, astronomie, économie, sociologie, etc… Aujourd'hui, la science désigne à la fois une démarche intellectuelle reposant sur un refus des dogmes et un examen raisonné et méthodique du monde et de ses nécessités visant à produire desconnaissances résistant aux critiques rationnelles.

Utilisant la science comme son outil favori l'homme a peu à peu réussit des exploits qu'il n’aurait osé imaginer dans ses rêves les plus fous. Son génie créatif lui a permi tout au long des siècles de transformer sa condition face à la nature - de la "domestiquer" en quelque sorte -.
Les progrès en biologie, chimie, ont aidé la médecine à soigner demieux en mieux
les hommes, à les guérir des maladies, à ralonger leurs vies… Ceux de la physique et des mathématiques, à comprendre et anticiper les dangers de la nature, à créer des machines permettant aux hommes d'être de plus en plus productifs, à gagner du temps et du confort. Chaque science, à son échelle, a apporté son lot d'avancées pour le bien de l'humanité. En ce sens la science porte enelle le côté lumineux de la connaissance.

Mais la science porte aussi en elle un côté sombre. A l’image de l'homme qui l'a crée.
Mise entre les mains d’êtres sans conscience elle peut affliger à notre société toute entière les pires catastrophes. Si l’on soustrait à l’homme sa connaissance - donc sa science -
il nous reste la conscience, essence même de l’âme de chaque individu.
Uneconscience qui devrait permettre au génie créatif de l’homme de peser le pour et le contre de ses découvertes.
Mais le fait-il toujours bien ? N’aborde-t-il parfois pas les choses sous le seul
aspect de l’orgueil ou du profit, en oubliant ce qui fait de lui un être
responsable et fraternel ?
Rabelais disait dans “Pantagruel” : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». En effet...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pavé mosaïque
  • Le pave mosaique
  • Le pavé mosaïque
  • Le pavé mosaïque
  • Le pave mosaique
  • La pavé mosaique
  • Le pave mosaique
  • Le pavé mosaïque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !