La tragédie

333 mots 2 pages
La tragédie apparaît à Athènes au ve siècle av. J.-C.. Elle est représentée dans le cadre des fêtes de Dionysos (les Dionysies) (fin janvier et fin juin).
Le mot τραγῳδία / tragôidía est composé de τράγος / trágos (« bouc ») et ᾠδή / ôidế (« chant ») ; il veut originellement dire « chant du bouc ». Mais les raisons d’un tel vocable ne sont pas très claires. La tragédie pourrait avoir été d’abord liée ausatyre, compagnon de Dionysos, mi-homme mi-bouc. Cette hypothèse semble étayée par Aristote qui affirme dans saPoétique1 que la tragédie est d’origine satirique et légère2. Elle soulève toutefois des difficultés : le satyre n’est jamais appelé « bouc » dans les textes grecs et bien peu de choses semblent relier les tragédies grecques conservées et le genre satirique.
Une autre hypothèse a également été formulée : le mot « bouc » viendrait, non du sujet de la tragédie mais du sacrifice de cet animal avant la représentation. Les sources antiques ne permettent pas de confirmer cette hypothèse3.
Certains voient dans le « chant du bouc » l’expression de la plainte de l’animal mené à l’autel sacrificiel, mis en parallèle avec la confrontation du héros tragique à son destin lors d’une lutte qu’il sait être perdue d’avance.
Une autre origine serait la transformation de Dionysos, fils de Zeus et de la mortelle Sémélé, en chevreau, dans le but d’échapper à la colère d’Héra 4.
Melpomène est la muse de la tragédie. Elle inspire les auteurs de tragédie et elle les protège, ainsi que leur troupe.
Jane Ellen Harrison5 signale que Dionysos dieu du vin (boisson des couches aisées) s'est substitué tardivement à Dionysos dieu de la bière (boisson des couches populaires) ou Sabazios", dont l'animal emblématique chez les Crétois était le cheval(ou le centaure). Il se trouve que la bière athénienne était une bière d'épeautre, trágos en grec. Ainsi, les « odes à l'épeautre » (tragédies) ont-elles pu être considérées tardivement, par homonymie, comme des « odes aux boucs » (l'animal qui

en relation

  • La tragédie
    1673 mots | 7 pages
  • Tragédie
    2332 mots | 10 pages
  • Tragédie
    980 mots | 4 pages
  • La tragédie
    504 mots | 3 pages
  • La tragédie
    693 mots | 3 pages
  • La tragédie
    317 mots | 2 pages
  • La tragédie
    715 mots | 3 pages
  • La tragédie
    377 mots | 2 pages
  • La tragedie
    403 mots | 2 pages
  • la tragédie
    420 mots | 2 pages