La troisième république et l'église catholique (1870-1914)

Pages: 16 (3903 mots) Publié le: 5 mai 2010
I) De l’ordre moral au triomphe de la république
A) Les premières années voient la confirmation du pouvoir de l’Église catholique
1) « Le réveil du christianisme »
L’Église, après l’épisode de la révolution a réussi à reconquérir progressivement son influence sur la société Française grâce aux missions intérieures et aux congrégations (jésuites).
En 1870 la population estdonc fortement marquée par le catholicisme.
Le temps est rythmée par la temporalité religieuse qui marque la semaine, la vie personnelle.
Toutes les manifestations religieuses se font dans l’espace publique.
On remarque même un regain des pratiques religieuses (développement pèlerinage Lourdes, La Salette) confirmées par la reconnaissance du culte de l’immaculée conception par la papauté
Lepouvoir du pape est confirmée avec le concile du Vatican de 1870 et l’infaillibilité papale.
De plus le clergé sort grandi de la défaite, le peuple cherchant un appui dans la religion pendant les périodes de troubles. Et la prise de Rome par Victor-Emmanuel crée une véritable dévotion en la personne du pape Pie IX (un cardinal belge disait « je commencerais à douter si le pape n’est pas un ange duciel »)

2) Commune et ordre moral
>Malgré la grande influence de l’Eglise, elle fait l’erreur de ne pas s’adapter et de rester intransigeante (refus des idées libérales)
Ce refus se voit dans la condamnation sans équivoque de la commune de Paris
Combat entre l’église et les communards
L’alliance de l’empire et de l’église a développé une haine du prêtre chez les révolutionnaires(séparation église/état le 2 Avril 1871, suppression du budget des cultes, laïcisation de l’école, arrestations de prêtres jusqu’à l’exécution de l’archevêque de Paris)
Mais l’église se positionne donc nettement dans le camp des Versaillais, qui finissent par l‘emporter
>De plus la population a élu une majorité de monarchistes catholiques qui vont instaurer l’Ordre Moral. Cette expression apparaitdans un discours de Mac-Mahon « Avec l’aide de dieu , nous continuerons le rétablissement de l’ordre moral dans notre pays »
Influence directe de l’Eglise sur la politique
Cela se traduit par la volonté d’expier la commune d’où la construction de la basilique du Sacré-Cœur sur la colline Montmartre là où a commencé la Commune.
Il y a donc une politique ultramontaine des légitimistes qui veutun rapprochement avec le Pape, restauration du pouvoir temporel du souverain pontife
28 Mai 1873 à Chartres Mgr Pie évêque de Poitier disait « La France en détresse attend un chef, elle attend un maître » L’Eglise et la politique sont effectivement liée
Bien sûr les républicains crient à l’obscurantisme
Mais prédication directe et populaire des Assomptionnistes avec des journaux aussi (LePèlerin, La croix) est efficace

3) Le pouvoir de l’église à nuancer
Division entre monarchistes (orléanistes gallicans >< légitimistes ultramontains) échec restauration, échec politique de l’église
Une certaine sécularisation de la société : influence importante des catho mais elle tend à régresser et pas de monopole (protestant, judaïsme)
Déchristianisation relative
Conflit savoir-foi(Développement du Darwinisme)
Ex : Paris en 1965 : 90% enfants baptisés, 70% de mariages à l’église > majorité mais plus de monopole

B) L’avènement de la république et les lois Ferry
1) L’anticléricalisme des élites républicaines et les mesures qui en découlent
La génération Gambetta-Ferry qui arrive au pouvoir après la crise du 16 Mai 1877 entend déconfessionnaliser l’état,couper le lien qui le retient encore au surnaturel, faire passer à la France de la révolution son second seuil de laïcisation (le premier étant le Concordat de 1801)
Jules Ferry justifie ainsi son attitude : « Défendre les droits de l’état contre un certain catholicisme qui n’est point le catholicisme religieux et qui s’appelle le catholicisme politique »
12 Juillet 1880 : abolition du repos...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Troisième république (1870-1914)
  • Les français et la république (1870-1914)
  • LA IIIEME REPUBLIQUE 1870 1914
  • Eglise et république (1870-1914)
  • la république et l'école (1870-1914)
  • L'enracinement de la république: 1870-1914
  • La troisième république, l'eglise et la question scolaire
  • République parlementaire et laïcité (1870 – 1914)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !