La truffe

Pages: 14 (3464 mots) Publié le: 13 mars 2013
LA TRUFFE





[pic]












S O M M A I R E


Page

I – ORIGINE 4 à 8


II – LES PRINCIPALES ESPECES 9 à 12


III – LA RECOLTE 13


IV – LES CONDUITES DE PLANTATIONS 14 à 19


V – LA COMMERCIALISATION 20 et 21


VI – LA FRANCE TRUFFICOLE 22















Cet exposé a été possiblegrâce aux documents suivants :

- site internet « www.truffefrance.com »

- Journal le Midi Libre janvier 2002

- Journal l’EXPLOITANT AGRICOLE 17 Janvier 2002

- Guide pratique de trufficulture (service agronomie du Lot)

- Guide pratique de trufficulture (lycée professionnel de Cahors)
























I - ORIGINE
Il est courant de dire que la truffeest un champignon souterrain, elle est plus exactement le fruit du mycélium.
Dans la classification des champignons, la Truffe est classée dans la catégorie des ascomycetes hypogés.
Ascomycete car les spores sont enfermés dans des sacs (asques) et hypogée car souterraine.
Par son aspect, la Truffe est plutôt arrondie, mais peut être irrégulière en raison du terrain.
Le cycle biologique dela truffe est particulier ; comme tout champignon, la truffe n'a pas de fonction chlorophyllienne ; elle est donc contrainte pour vivre de se rattacher à une autre vie. Dans le cas de la truffe, on parle de partenariat, voire de symbiose entre l'arbre et le champignon.
C'est donc grâce à son système végétatif, le mycélium, que la truffe va chercher un arbre nourricier.
De la rencontre desradicelles de l'arbre hôte et du mycélium, naîtra un organisme indispensable aux échanges : la Mycorhize.
[pic]
Grâce aux mycorhizes, la truffe puise dans l'arbre les substances organiques sans lesquelles elle ne pourrait vivre. C'est ce que l'on nomme la symbiose mycorhizienne.
La mycorhisation se fait soit naturellement par la présence de spores de truffe dans le sol, soit par le fait deplanter des chênes déjà mychorisés.
Une fois l'arbre planté, il faudra une dizaine d'années, le temps nécessaire à la colonisation des racines de l'arbre, pour que les premières truffes apparaissent.
C'est le mycélium, issu des mycorhizes, qui donnera naissance aux petites truffes. En effet, vers les mois de mai-juin, le mycélium se rétractera pour former une pelote que l'on appelle primordia.Si elles ne dépérissent pas, ces petites truffes évolueront et prendront leur indépendance courant juillet.
Durant la période estivale, la truffe connaît une croissance exponentielle passant de quelques grammes à son poids normal qui est couramment de 30 à 50 grammes .
Sa couleur et son arôme, la truffe ne l'acquerirra qu'au moment de la récolte.
[pic]
La Truffe du mois d'Août
Mais leschoses ne sont pas si simples, et le cycle biologique de la truffe exige l'interdépendance de trois éléments que sont le sol, le climat et l'arbre hôte.
| |
|I.1. Développement de la truffe dans le sol|
| |
|Après un temps de dormance, les fortes chaleurs de Juillet ( stress thermique ) et les orages d'Août ( ou l'irrigation ), vont déclencher |
|le cycle du grossissement. Si les quantités d'eau et de chaleur sontoptimales, le calibre quasi-définitif pourra être atteint début |
|septembre . A l'intérieur de la gleba, le nombre d'asques ( sacs contenant les spores ) va se multiplier. D'abord hyalines les spores, qui|
|représentent la semence du champignon, vont peu à peu brunir au cours du processus de mélanisation qui se terminera par la prise d'arôme |
|et la maturité du champignon....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etude de marché la truffe aux USA
  • ETUDE DE MARCHE La Truffe 1
  • Fiche de projet 4 Truffe 2015 2016

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !