La variété d’une langue constitue sa richesse.

1098 mots 5 pages
La variété d’une langue constitue sa richesse.

La variété d’une langue, de quoi cette expression s’agit-elle au juste? La première chose qui vient à l’esprit, c’est un vocabulaire divers: cela signifie une abondance de mots, chacun écrit d’une façon différente, prononcé différemment, signifiant quelque chose de différente. Aux fins de cette dissertation, je vais attribuer la notion de variété d’une langue à son lexique. Cette variété peut mener la langue à une richesse qu’elle n’aurait pas autrement; cependant, elle n’est pas la seule chose qui constitue la richesse de la langue, ce que je tâcherai de montrer dans cette dissertation.

Mais avant de le montrer, également il faut définir la richesse en tant qu’idée appliqué à une langue, pour qu’on puisse l’analyser. Que signifie-t-elle, ‘la richesse d’une langue’? Certes, on y trouve la notion d’abondance, ce qui implique quelque chose de matérielle, une plénitude de mots et d’expressions. Mais cette abondance, ou même cette variété, ne peut être la seule chose qui constitue la richesse d’une langue, pour des raisons nombreuses.

Avant tout, j’aimerais clarifier ma position envers la proposition donnée: je ne conteste pas l’idée que la variété d’une langue contribue à sa richesse. Au contraire, cela me paraît évident. Avec plus de mots, on peut plus dire. Si cette variété se manifeste tout simplement dans un numéro plus grand de mots à la disposition de la personne qui parle, la richesse se trouve dans le pouvoir de dire la même chose, par des façons différentes; ainsi la présence des synonymes. Si en revanche, elle se manifeste dans un lexique dont chaque mot exprime quelque chose de différente, quelque nuancé soit cette différence, la richesse réside dans le pouvoir de préciser, de trouver le mot juste, ce qui permet à la personne qui parle de s’exprimer plus clairement.

On entend dire souvent que l’anglais est la langue la plus riche du monde. En effet, elle contient près de 500,000 mots, dont 80,000

en relation

  • Nini
    920 mots | 4 pages
  • Nada
    1033 mots | 5 pages
  • Statut de La langue française
    8666 mots | 35 pages
  • Politique linguistique
    2651 mots | 11 pages
  • La langue des cités
    2813 mots | 12 pages
  • Sociolinguistique
    5185 mots | 21 pages
  • Pfc: phonologie du français contemporain
    1508 mots | 7 pages
  • Cours de sociolinguistique
    9700 mots | 39 pages
  • le plurilinguisme au maroc
    4116 mots | 17 pages
  • Diglossie corse
    2937 mots | 12 pages