La vie est une futilité

681 mots 3 pages
Faulkner brosse l’impitoyable portrait de la futilité dans son œuvre « Les Moustiques » en raillant sur un petit monde désuet et absurde , à bord d’un bateau « La nausica » yacht amarré à la Nouvelle Orléan,= composé d’artistes et de personnages ne sachant que faire de leur intelligence. Sculpteur, romancier, mécène ou simplement non-artiste, chacun vient se piquer à l’autre, parler, parler, parler, et s’ennuyer jusqu’à plus soif.La vie apparaît alors heure après heures comme une succession de bavardages ,inutiles et vains ,l’ensemble est pourtant transporté par un bateau conscient de sa destination. Ne serait ce pas là,malgré tout l’image d’une futilité utile et porteuse de sens permettant alors d’atteindre une finalité de l’existence ?Pour ce faire, nous verrons tout d’abord en quoi la vie est une futilité mais que cette futilité n’est pas pour autant négative car rien n’est plus important que la banalité.

I/La vie est une futilité
a) La vie se caractérise par la recherche d’un but
Nous sommes tous portés par un but qui nous est imposé de choisir dès l’enfance, un but qui trace la voie à suivre et qui nous donne une ligne de conduite et de cursus à poursuivre tout au long de l’existence, l’avocat s’engagera dans des études de droit, le médecin dans des études de médecine
Mais ce but change, il peut ne pas être le même durant toute la période de la vie, il est interchangeant, mouvant, qu’il soit multiple ou qu’il croise les domaines _car tout est lié nous le verrons_ , ce but se modifie donc, sa nature diffère par les différentes expériences que l’homme est amené à vivre au cours de sa vie,(…)ms des expériences communes
= lors que cherche donc bien ces trois catégories d’emploies différents, mais ces trois hommes avant tout, quels sont les désirs que ces trois individus cherchent à accomplir ?(…)
=l’argent est essentiel : car il est la sécurité, et quoi de plus naturel de privilégier la sécurité (…) L’argent est le fuit du travail, de lui

en relation

  • CR12octobre07
    2013 mots | 9 pages
  • All is vanity de Charle Allan Gilbert
    777 mots | 4 pages
  • L'etranger - scene du meurtre
    1477 mots | 6 pages
  • PARLER, N’EST-CE PAS TOUJOURS S’ENGAGER ?
    1616 mots | 7 pages
  • Le roman
    718 mots | 3 pages
  • Nanotechnologie
    730 mots | 3 pages
  • Texte francois rabelais, pentagruel extrait chapitre 8
    612 mots | 3 pages
  • Article torture de voltaire
    701 mots | 3 pages
  • Rôle social des écrivains
    839 mots | 4 pages
  • Commentaire pensées pascal
    662 mots | 3 pages