Lamartine commentaire

553 mots 3 pages
TP2 : La découverte des croûtes et du manteau

Le 8 Octobre 1909, dans son observatoire sismologique à Zagreb, André Mohorovicic observe des sismogrammes quand tout d’un coup, les stylets zigzaguent : voici des ondes P, puis les ondes S puis de nouveau des ondes P et des ondes S. Le séisme est identifié sous la ville de Popusko au sud de Zagreb à 4 km de profondeur. Une idée vient au chercheur : les 2 séries d’ondes sont parties en même temps mais arrivent avec un décalage ; C’est donc qu’elles ont parcouru 2 chemins différents. Connaissant l’heure et le lieu exact du séisme, il calcule que le 1ere groupe d’onde P et S a circulé par le chemin le plus direct entre le foyer et la station ; En revanche, le 2eme groupe (avec une vitesse plus grande) a été dévié par une discontinuité séparant 2 milieux ayant des propriétés différentes. Cette discontinuité fut appelée discontinuité de Mohorovicic ou Moho, en l’honneur de son inventeur.

1) On cherche à démontrer que les deux ondes ont parcouru 2 chemins différents.

Matériels : - modèle analogique : laser qui matérialise un rayon lumineux, des cristallisoirs de tailles différents qui s’emboîtent, des solutions pour remplir les cristallisoirs.

|Activités |
|Comprendre et réaliser une démarche de résolution |
|Elaborer des protocoles expérimentaux permettant de mettre en évidence que les ondes ont parcourus 2 chemins différents. |
|Utiliser des techniques et gérer son poste de travail

en relation

  • Commentaire lamartine
    854 mots | 4 pages
  • Commentaire de lamartine
    1838 mots | 8 pages
  • Commentaire lamartine
    1079 mots | 5 pages
  • Commentaire de lamartine
    737 mots | 3 pages
  • Commentaire lamartine l'isolement
    1649 mots | 7 pages
  • Commentaire de Lamartine, Le lac
    504 mots | 3 pages
  • Lamartine, Le Lac, commentaire
    636 mots | 3 pages
  • Commentaire L'automne de Lamartine
    510 mots | 3 pages
  • Commentaire le lac de lamartine
    1105 mots | 5 pages
  • Commentaire l'automne lamartine
    346 mots | 2 pages