Le bonheur, désespérement

262 mots 2 pages
Résumé: Ce livre est la transcription d’une conférence-débat du 18 octobre 1999.

La question du bonheur est centrale à la philosophie, en ce sens que la philosophie a pour but la sagesse, et que la sagesse est le bonheur dans la lucidité. Ainsi, la philosophie servirait à être heureux.
André Comte-Sponville renoue avec la tradition des philosophes grecs pour qui cette question était essentielle.

Etymologiquement, la philosophie, c’est l’amour de la sagesse.
La sagesse est une pratique humaine : connaître la vérité pour agir bien.

Le bonheur s’obtiendrait donc dans un certain rapport à la vérité.
Il s’agit alors de penser non pas pour être heureux, mais de penser une idée parce qu’elle paraît vraie.
En ce sens, le bonheur est le but de la philosophie, et la vérité en est sa norme.

Extrait: Ainsi de l’idée de départ qui était que le bonheur est désir, que le désir est manque, et que donc le bonheur est manqué, André Comte-Sponville introduit deux idées qui contredisent la première.
La première c’est l’espérance qui est un désir qui ne sait pas, qui ne peut pas, qui ne jouit pas : donc le contraire de la connaissance, de la volonté, du plaisir. C’est le contraire du bonheur en acte.
La seconde, c’est l’idée de désespoir joyeux : en ce sens de ne rien espérer, et donc de ne pas souffrir du manque.

La sagesse, c’est un savoir-vivre, un savoir-penser.
Philosopher, c’est apprendre à être heureux en ne désirant que ce qui est, ce qui est réalisable, ce qui dépend de notre

en relation

  • Le bonheur consiste t'il à vivre une vie simple ?
    516 mots | 3 pages
  • Depend til de nous d'etre heureux
    329 mots | 2 pages
  • Bonheur affaire privée
    377 mots | 2 pages
  • Commentaire - Le Philosophe Scythe
    717 mots | 3 pages
  • Dissert philo par benji
    1120 mots | 5 pages
  • Apprendre à penser nous permet-il d’être heureux?
    775 mots | 4 pages
  • Resumé fiche
    803 mots | 4 pages
  • La lucidité est-elle un obstacle au bonheur?
    1037 mots | 5 pages
  • Philosophie : mon bonheur peut-il dépendre de moi?
    1833 mots | 8 pages
  • doit on tout aire pour être heureux
    588 mots | 3 pages
  • Le bonheur
    945 mots | 4 pages
  • Le bonheur dépend il de nous
    1165 mots | 5 pages
  • Le bonheur dans les pensées de pascal
    1199 mots | 5 pages
  • Le bonheur
    321 mots | 2 pages
  • L'oubli
    539 mots | 3 pages