Le bourru de ménandre

Pages: 8 (1905 mots) Publié le: 13 février 2011
Arts du Spectacle, contrôle continu.
Théâtre et société dans l'antiquité

Sujet choisi : Le Bourru de Ménandre

Comment est exploité le thème de la misanthropie dans la pièce ?

Le thème de la misanthropie a toujours intrigué les auteurs de théâtre, et cela peu importe l'époque. Du Bourru au Misanthrope de Molière, en passant par Timon d'Athènes, les dramaturges se sont souvent penchés surce trait de caractère, ce mode de vie, certes assez rare, de l'Homme. Rare, mais misérable lorsqu'il habite l'âme d'un individu. Pourtant, ces trois grands dramaturges qu'ont été Ménandre, Shakespeare et Molière, l'ont traité sous forme de comédie. Ils n'ont pas choisi de garder cette espèce de dimension tragico/pathétique qui fait tout le mystère de la misanthropie. Celle-ci est parfois même vuecomme une pathologie, un mal incurable, ce qui rend le côté risible, drôle, encore plus difficile à déceler. Chez Molière, Alceste est appelé « l'atrabilaire amoureux », il s'agit d'un excès de bile, et donc d'une maladie, selon les médecins de l'époque. Cette maladie n'existe-t-elle que dans les songes, dans les mythes et les histoires de bonnes femmes ? Car, rares encore sont ceux qui ont eu lachance, ou en tout cas, l'opportunité de connaître une personne réellement atteinte de misanthropie. Ces personnes sont d'autant plus contradictoires qu'elles sont rares. Une personnalité misanthrope n'est pas seulement « bourrue », bornée, méchante etc. Elle est également complexe et souvent mal comprise. Car il ne faut pas confondre misanthropie avec amour de la solitude ; misanthropies'associe avec haine des Hommes, et du monde autour duquel s'est construite la société. On pourrait presque parler d'animalité, de régression sociale et humaine, car selon Aristote, l'Homme est un animal politique (politikôn zoôn), et est donc fait naturellement pour intégrer la société. Si un homme choisit de vivre en dehors de celle-ci, c'est qu'il est, toujours selon Aristote, soit supérieur, soitinférieur à l'homme et est donc soit une divinité, soit un animal, ou même un monstre.
C'est pourquoi, nous nous pencherons sur la question du personnage de Cnémon, misanthrope tragique ou comique, ensuite, de sa possibilité pathologique et de son côté contradictoire, et finalement, de l'existence même de la misanthropie, et de toutes ses conséquences.

Une des questions que nous pouvons donc nousposer entre toutes, est celle de la nature de Cnémon, personnage principal de la pièce. Est-il un personnage tragique, ou bien comique ?
Dans toute tragédie, antique ou classique, pour que le personnage soit qualifié de tragique, il faut qu'il inspire terreur et pitié. Parfait exemple, Phèdre repris par Racine au XVIIè siècle, mythe issu de la mythologie grecque, repris sous forme de tragédieclassique. Ici, Cnémon n'échappe pas à la règle. Dès le premier acte, Pyrrhias prie les Dieux tellement il l'a terrifié : v110 « Et voilà une motte de terre qu'il ramasse et qu'il me jette en pleine figure ». Il ne se contente donc pas de faire peur, mais il est également violent physiquement, et n'a apparemment aucun scrupule, comme il précise au v487 « Il a eu la chance de s'en tirer, lui, quelqu'il ait pu être » Cela montre qu'il n'aurait pas hésité à réitérer sa violence, et peu importe l'individu, pour Cnémon, tous les hommes sont des gêneurs. Mais cela n'est pas tout, on pourrait peut-être avoir du mal à le croire, mais il inspire également la pitié. Il faudra attendre l'acte IV, pour écouter le monologue émouvant de Cnémon, se repentant de la vie qu'il a menée v712 « Mas il est uneerreur sans doute que j'ai commise » D'autant plus que cela arrive après un accident, qui le laissera blessé, et presque invalide, c'est pourquoi le spectateur est pris de pitié, surtout après que Cnémon a montré des remords v715 « Maintenant que j'ai vu avec quelle soudaineté imprévisible la vie peut prendre fin, j'ai trouvé que j'avais tort de penser comme je le faisais alors. » Ainsi,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !