Le brésil

Pages: 8 (1866 mots) Publié le: 8 mai 2010
Le Brésil : Un reflet de la diversité des Sud.
Le Brésil est un pays d’une superficie de 8 511 965 km2, avec une population de 172 559 000 habitants. Pour le développement, il se classe au 70ème rang mondial avec un IDH de 0.807. Mais la valeur de ces chiffres est à nuancer dans un pays qui pourrait être considéré comme le troisième des Etats-continents émergents avec la Chine et l’Inde. Parexemple dans le Nord-Ouest du Brésil, l’IDH est le plus souvent inférieur à 0.5 et les densités ne dépassent pas les 11,3 hb/km2.
Alors avec de telles caractéristiques, le Brésil peut-il être considéré comme une puissance ou un etat sous développé ? Si il s’agit d’un Etat sous développé, le retard dans ce domaine marque-t-il l’ensemble de son territoire ? Si non, comment l’Etat Brésiliencherche-t-il à réduire les inégalités spatiales et à se développer? Quelles sont les dynamiques générées par les disparités spatiales et les politiques de développement ?
I Les inégalités de développement au Brésil et leurs conséquences spatiales.
a) Une inégale répartition des hommes et des activités.
On observe une concentration de la population et des activités sur le littoral.
Parexemple, le Sud et le Sud Est, c’est 57 % de la population sur 18 % de la surface. Ces régions réalisent 76 % du RNB brésilien.
Alors qu’au Centre Ouest et dans le nord de l’Amazonie, la moyenne des densités est de 5 hb/km2 sur 64 % du territoire.
b) Un inégal développement des régions du Brésil.
2/3 des ruraux soit 20 millions de personnes sont pauvres. Ils vivent le plus souvent sans eau etsans électricité. Ces populations sont particulièrement représentées dans le nord est et en amazonie.
Par conséquent, l ’IDH du Brésil a beau être de 0.777, à l’échelle régionale, on observe de grands contrastes.
Ainsi se distinguent par leur pauvreté et leur retard de développement, le Nordeste et le Nord-Ouest. Le Nordeste est la région la plus pauvre. Certes, les cultures commerciales dulittoral sont prospères; mais à l'intérieur, la misère du Sertào rappelle certains traits du Sahel.
Au Sud-Est, par contre, on trouve les Etats les plus développés du Brésil.
c) Les flux générés par l’inégal développement.
Ces disparités de développement génèrent des flux migratoires.
Des flux migratoires internes d’une part :
En effet on assiste à un important exode rural desrégions rurales de l’extrême Sud et du Nord-Estvers les régions urbanisées du Sud et du Sud-Est.
Il existe également des phénomènes d’émigration vers les pays voisins. Par exemple, il existe une émigration brésilienne en direction de la Guyane française.
Conclusion : Le Brésil est donc marqué par de profondes inégalités régionales et celles-i générent des flux.
II Les disparités intra-urbaines.a) La conséquence des flux migratoires internes.
L’exode rural est responsable de l’explosion urbaine au Brésil. Mais il transfère la pauvreté des campagnes vers les villes. Les néo-urbains s’installent dans les favelas des périphéries ou des quartiers taudifiés des centres. Si ces migrations ont touché en priorité les agglomérations du littoral comme Rio, Sao Paulo ou Recife (ainsi, lapopulation vivant dans les favelas de Rio de Janeiro est passée de 169 000 en 1950 à 1 093 000 en 2000), il concerne maintenant la totalité des villes brésiliennes par exemple, 30 %de la population de Belém vivent dans des bidonvilles. On observe ,aujourd’hui une croissance, rapide des villes moyennes.
b) De profondes inégalités spatiales et sociales.
Dans les grandes agglomérations du Brésilcoexistent des quartiers caractérisés par une grande richesse et des bidonvilles appelés favelas au Brésil. Les favelas sont devenues de véritables villes dans la ville. Quartiers de misère, d'insalubrité et de violence, les favelas disposent souvent de leur propre organisation sociale, souvent dirigée par des bandes mafieuses. Ces zones de mal-développement échappent parfois totalement au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le bresil
  • Le bresil
  • Le brésil
  • Brésil
  • Bresil
  • Brésil
  • Brésil
  • Brésil

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !