Le bruit dans la musique

2215 mots 9 pages
De la musique au son :
La musique au service du son dans le cinéma muet

Introduction

Pour faire une analyse de la relation entre musique et son pendant la période du cinéma muet, il est de rigueur de commencer par définir ce qu’est le cinéma dit « muet ».
Le cinéma muet est composé d’images qui défilent sans son ni parole. Mais très vite celui-ci devient sonore. En effet, les projectionnistes et propriétaires de salles cherchent à rajouter des sons (bruitages), des bonimenteurs et des musiciens en direct. Le cinéma sonore allie donc images en mouvement et son.
Le cinéma parlant, quant à lui, n’est qu’une composante du cinéma sonore. En effet, « sonore » ne signifie pas obligatoirement « parlant ». Cette évolution sonore n’arrivera qu’à la fin des années 20, avec l’un des premiers films Le Chanteur de Jazz. Ce dossier a pour but de montrer l’importance du son, implicite ou explicite, dans le cinéma muet, à travers l’analyse du son dans la salle et dans l’image, ainsi que par la relation entre musique et bruit.

I. Le son s’entend et se voit…

La plupart de nos contemporains n’apprécient pas un film muet à cause de l’absence de son. Pour eux, des images qui défilent sans que nous puissions entendre les dialogues, les bruits de pas, d’objets qui tombent ou de voitures, est très ennuyeux.
Or, une étude récente faite par Isabelle Raynauld, professeure adjointe en études cinématographiques, a démontré que le cinéma dit « muet » ne l’est pas.
En effet, le son est présent physiquement dans les images et sert la narration de l’histoire.
L’exemple le plus flagrant de ce début de siècle est sans nul doute le réalisateur Georges Méliès. En effet, bien que la technique de l'époque n'ai pas encore permis l'introduction du son, la présence, la fonction et la représentation de mille et un éléments sonores étaient décelables autant dans les scénarios de l'artiste que sur l'écran.
Dans son étude de l’œuvre complète de Georges Méliès, Isabelle Raynauld a

en relation

  • La musique est un bruit qui pense
    1312 mots | 6 pages
  • Le bruit de la cour et la musique de l'inefable
    1110 mots | 5 pages
  • Le bruit de la cour et la musique de l'ineffable de l'oeuvre tous les matins du monde
    980 mots | 4 pages
  • Bande son
    2457 mots | 10 pages
  • Cour de son
    4282 mots | 18 pages
  • Détermination et évaluation des nuisances sonores
    2198 mots | 9 pages
  • City Life HDA
    1628 mots | 7 pages
  • Analyse film
    1179 mots | 5 pages
  • Luigi russolo
    405 mots | 2 pages
  • Musique publicitaire
    1646 mots | 7 pages