Le consommateur au travail

297 mots 2 pages
L’inspiration fournie par le consommateur a toujours existé, depuis les boîtes de suggestion fixées à l’entrée des hypermarchés ou comme dans les hôtels.

L'idée que le consommateur participe à la production est relativement ancienne. Déjà dès 1815, l'économiste Henri Storch évoquait la nécessité d'une coopération entre consommateur et producteur. Mais il a fallu attendre les années 1980-90, pour que les chercheurs en sciences sociales se penchent sur cette face méconnue du consommateur. Depuis, l'idée s'est imposée à travers la figure de l'internaute participant à la co-conception d’articles, de logiciels libres.

Marie-Anne Dujarier, qui est une sociologue du travail et des organisations de formation, nous démontre dans son livre « Le travail du consommateur, De McDo à eBay » : comment nous coproduisons ce que nous achetons, et nous montre une nouvelle vision de la société de consommation dans laquelle nous vivons.

En effet, les consommateurs d’aujourd’hui, inconsciemment, participent à la production de ce qu’ils achètent. Ex : Régler ses achats à une caisse automatique, suivre les instructions d'une boîte vocale pour changer de forfait téléphonique, enregistrer ses bagages.

Qu’est ce qu’un consommateur qui travail ?

Marie-Anne Dujarier considère comme consommateur un « acteur social qui utilise un produit marchand pour son usage » (à ne pas confondre avec le bénéficiaire, utilisateur, destinateur, acheteur ou client) et comme travail une « activité humaine » à la fois sociologique et qui crée une valeur pour l’entreprise.

Pour les entreprises, les consommateurs sont vus comme une main d'œuvre gratuite, abondante et parfois enthousiaste à la tâche. La relation de service réapparaît cependant parfois, lorsque les gens ont trop de difficultés à faire le travail. Mais ce retour est le plus souvent payant, en temps ou en

en relation

  • Le travail du consommateur
    2919 mots | 12 pages
  • Economie
    13770 mots | 56 pages
  • Mes documents
    1451 mots | 6 pages
  • Dm et marketing
    2217 mots | 9 pages
  • Microéconomie
    20901 mots | 84 pages
  • Comportement du consommateur
    2330 mots | 10 pages
  • Cour introduction théorie economique
    8662 mots | 35 pages
  • Economie pour manager
    940 mots | 4 pages
  • Cours sur l'analyse néoclassique
    3875 mots | 16 pages
  • Dsfds
    2130 mots | 9 pages