Le courant impressioniste

1974 mots 8 pages
L'impressionnisme est un mouvement pictural français né de l'association de quelques artistes de la seconde moitié du xixe siècle. Fortement critiqué à ses débuts, ce mouvement se manifesta notamment de 1874 à 1886 par huit expositions publiques à Paris, et marqua la rupture de l'art moderne avec l'académisme. L'impressionnisme est notamment caractérisé par une tendance à noter les impressions fugitives, la mobilité des phénomènes, plutôt que l'aspect stable et conceptuel des choses, et à les reporter directement sur la toile. L'impressionnisme eut une grande influence sur l'art de cette époque, la peinture bien sûr, mais aussi la littérature1 et la musique2.
Articles détaillés : Écriture impressionniste et Musique impressionniste.
Sommaire [masquer]
1 Historique
2 Méthode
3 Thèmes
4 Représentants
5 Références
6 Bibliographie
6.1 Filmographie
7 Voir aussi
7.1 Articles connexes
7.2 Liens externes
Historique[modifier]

Jusqu'au début du xixe siècle, l'art pictural officiel en France est dominé par l'Académie royale de peinture et de sculpture, qui fixe, depuis sa création sous le règne de Louis XIV, les règles du bon goût, aussi bien pour les thèmes des tableaux que pour les techniques employées. L’Académie privilégie l’enseignement du dessin, plus simple à définir dans un corps de doctrine bien structuré pour lequel la copie des modèles de la sculpture antique constitue un idéal de beauté. La couleur, considérée depuis Aristote comme un accident de la lumière, se prêtait beaucoup moins bien à une pédagogie structurée. Aussi n’était-elle pas, à l’époque, enseignée au sein de l’Académie elle-même, mais dans des ateliers extérieurs à celle-ci.

Paysage de Guillaumin
Cependant le xviiie siècle avait déjà marqué une évolution significative. La couleur était déjà à la mode, même à l'Académie, François Boucher en est un exemple, ayant été membre de cette académie. Dans les œuvres d'Antoine Watteau également académicien, des critiques avertis voient des

en relation

  • Paul cézanne analyse d'une ouvre
    1129 mots | 5 pages
  • philosophie
    1320 mots | 6 pages
  • Van gogh
    372 mots | 2 pages
  • L'impressionisme - origines et précurseurs
    434 mots | 2 pages
  • L'impressionnisme
    813 mots | 4 pages
  • Vincent Van Gogh
    903 mots | 4 pages
  • Synthese de francais sur l'artiste dans le combat de l'art et de la vie
    2668 mots | 11 pages
  • Le boléro
    428 mots | 2 pages
  • Commentaire
    405 mots | 2 pages
  • analyse description Au bonheur des Dames
    2830 mots | 12 pages