Le doute

698 mots 3 pages
• doute : État de l'esprit quand nous nous demandons si un fait est réel ou non, si une proposition est vraie ou non. Douter n'est pas nier : la négation est une certitude, le doute revient à admettre qu'on ne sait pas. • renoncer : Abandonner un droit, une idée, se défaire, se dessaisir, se démettre. • vérité : La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours. Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la non-contradiction de mes jugements, l'accord et l'identification de mes énoncés à propos d'un donné matériel. On distinguera soigneusement la réalité qui concerne un objet (ce cahier, cette lampe sont réels) et la vérité qui est une valeur qui concerne un jugement. Ainsi le jugement : « ce cahier est vert » est un jugement vrai ou bien un jugement faux. La vérité ou la fausseté qualifient donc non l'objet lui-même mais la valeur de mon assertion. La philosophie, parce qu'elle recherche la vérité, pose le problème de ses conditions d'accès et des critères du jugement vrai.

Pour la plupart des personnes, le doute remet en question la vérité et serait donc le contraire de la vérité. Mais douter d'une idée habituellement considérée comme vraie est-ce vraiment renoncer à la vérité ? Dans un premier temps nous verrons s'il ne faut jamais douter, puis s'il faut toujours douter en enfin s'il faut douter raisonnablement. Ne serait-ce pas au contraire ne jamais douter qui est un renoncement à la vérité ? En effet,, si je ne doute jamais e rien c'est que je crois tout savoir. Mais comme je ne suis pas Dieu, il y a de grandes chances que je me trompe. Donc ne jamais douter c'est ne pas savoir que je ne sais pas, c'est donc de la bêtise, de l'ignorance. Ainsi je me

en relation

  • Le doute
    260 mots | 2 pages
  • Le doute
    1159 mots | 5 pages
  • le doute
    535 mots | 3 pages
  • Le doute
    1065 mots | 5 pages
  • Doute
    312 mots | 2 pages
  • Doute
    570 mots | 3 pages
  • Doute
    321 mots | 2 pages
  • Le doute
    372 mots | 2 pages
  • Doute
    14567 mots | 59 pages
  • Le doute
    2766 mots | 12 pages