Le droit et le langage

352 mots 2 pages
- Tout d’abord le droit se sert énormément du langage pour s’exprimer.Il n’y a pas de langue spécifique au droit. On aura particulièrement un langage de droit.Il rassemble en un seul le mélange de plusieurs langues venant d’ancienneté historiques et géographiques c’est ce qu’on appele le langage polylithique.On parle aussi de langage spécifique au droit car la langue française en sa langue admet plusieurs mots n’exprimant pas toujours le même sens. Ce qu’on appele la Polysémie. C’est-à-dire que un mot ayant une certaine définition, aura un autre sens en droit (par exemple) . Cela élargi la langue française, et enrichi le langage du droit avec un vocabulaire juridique qui s’élargi. Par ailleurs certains mots ou groupes de mots sont propres à eux même. C’est ce qu’on appele le caractére phraséologique. C’est-à-dire que certains mots faisant partie du vocabullaire juridique, est exclusivement un terme lié au droit. Cela amplifie donc son phénméne social
On cherchera néammoins avec ce vocabulaire juridique non pas à le traduire mais à l’expliquer, de manière à comprendre son sens. Pour cela on s’interessera au vocabulaire historique. Qui pousse à s’interroger sur la signification de certains mots à son époque. De plus on s’interesse à un phénoméne linguistique qui se porte sur l’apparition de nouveaux mots, qui remplacerait d’autres mots qui existait dejà auparavant.Cela peut etre une conséquence d’un changement social.
Ici seules les définitions font comprendre le sens du mot juridique. Il existe alors un lexique juridique regroupant toutes les définitions de mots juridiques permettant de prendre connaissance de chaque mot sans le confondre avec un autr et même mot de la langue française. Plusieurs aspets différencient le langage du droit à la langue française. Comme des signes, des différences de majuscules…
Nous pouvons en couclure qu’il existe en effet un langage du droit découlant de la langue française. Ce langage du droit est très large du fait qu’il

en relation

  • Langage et définitions du droit
    4555 mots | 19 pages
  • Commentaire de La méthode des juristes
    468 mots | 2 pages
  • Introduction au droit
    1607 mots | 7 pages
  • peut-on tout dire
    1330 mots | 6 pages
  • Initiation-langage-c
    15166 mots | 61 pages
  • Spécialisation hémisphérique
    2747 mots | 11 pages
  • Informatique
    6524 mots | 27 pages
  • Peut-on tout exprimer
    2923 mots | 12 pages
  • Le langage juridique
    1533 mots | 7 pages
  • Peut-on dire tout ce que l'on pense ?
    1383 mots | 6 pages