Le feminisme

1217 mots 5 pages
Le féminisme[modifier]
Le féminisme désigne d'abord un courant d'idées lié à la dénonciation de l'oppression subie par la femme. Parce que les revendications des femmes sont inséparables d'une critique globale de la société et des représentations, le féminisme a depuis 1965 calqué sa rhétorique sur celle des partis ouvriers ou de libération des peuples colonisés (Women Movements). Actuellement, les thèmes féministes, très diffus, sont plutôt intégrés à une vision démocratique et libérale des rapports entre les individus.
Le féminisme et l'image de la femme
Le corps de la femme constitue le terrain privilégié de la confrontation des féministes et de leurs adversaires. Dans la théorie féministe, pour celui qui est considéré comme paternaliste, la femme ne serait au fond que l'instrument de la reproduction, ou de la jouissance. Pour les féministes, les femmes ont dû revendiquer et obtenir, contre cette représentation, certains « droits » : le droit de se cultiver et de travailler en dehors de la maison, ou de disposer de leur salaire, la liberté de disposer de leur corps (droit au divorce, à la contraception, sans oublier la levée des restrictions concernant la recherche de paternité, en 1993). Elles ont également lutté pour que le viol soit systématiquement condamné.
Selon Bourdieu[28], cependant, l'aliénation de la femme se fait aussi de façon plus subtile, lorsqu'elle croit par exemple se reconnaître dans les activités de séduction, se définissant ainsi par et pour le regard de l'autre, et non comme sujet autonome. Plus généralement, s'agit-il, comme le croyaient certains romantiques allemands, de libérer le propre de la femme, afin qu'il nourrisse enfin la culture et la société dans son ensemble, influence et civilise le comportement des hommes ? (Différentialisme) Ou bien cette prétendue nature féminine n'est-elle que le sous-produit de la domination masculine ? C'est là la problématique essentielle que le féminisme contemporain se doit de résoudre, en

en relation

  • Le féminisme
    2137 mots | 9 pages
  • Féminisme
    416 mots | 2 pages
  • Féminisme
    8047 mots | 33 pages
  • féminisme
    328 mots | 2 pages
  • Le feminisme
    2871 mots | 12 pages
  • Le féminisme
    1049 mots | 5 pages
  • Feminisme
    1788 mots | 8 pages
  • Le féminisme
    5538 mots | 23 pages
  • Le féminisme
    557 mots | 3 pages
  • Feminisme
    5245 mots | 21 pages