Le goût des autres - benoit de l 'estoile

Pages: 8 (1845 mots) Publié le: 7 octobre 2010
Benoît de L’Estoile – Le goût des Autres

Si l’on ne juge pas un livre à la seule aune de ses retombées médiatiques, il convient toutefois de constater l’enthousiasme1 avec lequel a été accueilli le dernier ouvrage de Benoît de L’Estoile, révélateur, nous semble-t-il, de l’engouement qui accompagne aujourd’hui les travaux consacrés au regard porté par l’Occident sur l’Autre, à savoir ici lenon-Occidental. À l’heure où la France s’interroge sur son modèle assimilationniste, et l’idée corollaire de « diversité culturelle », cette publication semble en effet tomber à point nommé.
2. Et s’impose déjà un constat : si plusieurs chercheurs ont consacré de brillantes études à la manière de penser l’Autre dans un cadre muséal2, si encore récemment une passionnante exposition a été organiséeau musée du quai Branly sur l’histoire du regard3, force est toutefois de constater que le sujet ne bénéficiait pas d’une étude synthétique et générale. Et nombreux sont ceux qui, unanimes, partagent l’idée que le travail de Benoît de L’Estoile vient combler une lacune. Enthousiasme auquel nous nous joignons, non sans toutefois quelques réserves.
3. Comme l’auteur le précise dès les premièrespages : « Ce livre a en partie été suscité par les questions qui ont entouré l’émergence du projet du musée du quai Branly, mais ne lui est pourtant pas, à proprement parler, consacré ; il n’en propose ni une histoire ni une ethnographie. Partant d’une interrogation sur le sens qu’ont les musées des Autres dans le monde postcolonial qui est le nôtre, il se propose plutôt de prendre le musée commeune entrée privilégiée pour une anthropologie du goût des Autres4. »
4. Que ce « goût des Autres » ne soit pas le seul apanage des musées, l’auteur en convient aisément, rappelant, si besoin était, que la musique, la décoration et la cuisine (pour s’en tenir à ses trois exemples) ont tôt fait d’assimiler les multiples influences de l’Ailleurs, pour leur plus grand bénéfice culturel... etcommercial. Comme il l’explique dans un entretien accordé au journal Libération : « Le musée m’intéresse parce que c’est un lieu où se cristallise ce goût des Autres, un lieu où on peut l’étudier5. »
5. En quelque 450 pages, c’est donc non seulement à une histoire des musées consacrés à l’Autre que nous invite Benoît de L’Estoile (ces Autres conçus et interprétés comme s’opposant à un Nous, à ce quel’auteur appelle des musées de Soi), mais aussi, par la nature de ces musées, à la lecture des débuts de l’ethnologie. Cependant, au-delà de l’aspect historique et descriptif, c’est également à une crise de sens à laquelle l’auteur se confronte, où la notion de musée des Autres conçu dans un contexte postcolonial implique de reconsidérer l’ensemble de la muséologie ainsi que le regard porté parl’Occident.
6. L’ouvrage s’ouvre sur une étude détaillée de l’Exposition coloniale organisée à Paris en 1931, analysée « en tant que rituel colonial6 » et perçue sous trois aspects inspirés de la tradition d’analyse développée par l’anthropologie britannique à la suite d’Edmund Leach : perspectives cognitive, scénographique et esthétique. Cette grille de lecture s’avère ici fort utile et éclaire lesmécanismes politiques, sociaux et artistiques à l’œuvre dans la réalisation de ce projet. De même, c’est en utilisant les notions d’évolutionnisme, de différentialisme et de primitivisme qu’il distingue « trois types de mise en récit de la présence indigène à l’Exposition coloniale7 ». Évoquant l’art africain, il relève également que dès 1931 se manifeste, en germe, une réflexion dans le choix desobjets exposés qui n’est pas sans rappeler certaines tendances contemporaines : « On peut ainsi voir dans le pavillon de l’AEF (Afrique équatoriale française) la matrice d’une modalité de consommation d’art africain qui s’est imposée jusqu’à aujourd’hui, fondée sur la complémentarité entre des pièces de collection et d’exposition, des souvenirs d’artisanat produits pour un public d’amateurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bourdieu, le gout des autres
  • Résumé: le goût des autres
  • Benoit
  • Benoît
  • Benoit
  • Benoit
  • Gout
  • Le gout

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !