Le graphisme

415 mots 2 pages
Le graphisme

Voir : - amélioration de tous les gestes nécessaires à l’écriture
- le développement des fonctions de stabilisation
- le préapprentissage fonctionnel proprement dit.

Amélioration de tous les gestes :
- La pince
- La maîtrise de la prono-supination
- Le maintien du poignet
- La régulation des mouvements du coude
- Le maintien postural des épaules et de la tête
- La coordination de ces diverses activités.

Faire un examen précis :
- Des raideurs
- Des faiblesses
- De l’hypermétrie
- Des troubles de l’organisation.
Et voir les perturbations dues au facteur E.

Techniques en fonction des difficultés rencontrées :
- Trouble du maintien postural au niveau de la tête ; ne pas toujours en tenir compte et alterner rééducation du maintien de la tête et le graphisme.
Travail sur plan incliné pour une meilleure attitude du tronc.

- Si au niveau de l’épaule existe une insuffisance posturale avec une bonne main on a un graphisme lent mais correct.

- Si trouble de la coordination poignet – pince, faire un travail sur le tableau mural.

- Si trouble de la préhension : o pour une main faible, faire un appareil porteur de crayon o pour des raideurs au niveau de la main, augmenter le prise de crayon.

On est souvent obligé d’accepter une préhension imparfaite.

- Si gaucher, avant même de commencer le graphisme, faire des jeux toujours de gauche à droite.

- Si mauvaise latéralisation, graphisme avec main droite et autre activités avec la main gauche.

- Quand enfant hypermétrique, proposer des jeux exigeant un point de départ et un point d’arrivée précis.
Les troubles analysés dans le trait :
- Régulation de la vitesse
- Variations dans le sens perpendiculaire.
Voir si trait appuyé. Avant de faire écrire l’enfant, le décontracter. Exécuter le geste avec lui en actif assisté. Parfois avantage à immobiliser l’autre main.

Evolution de la stabilisation :
- 2 ans : traits circulaires – verticaux.
- 30 mois : la croix
- 4

en relation

  • Graphisme
    24598 mots | 99 pages
  • Graphisme
    341 mots | 2 pages
  • graphisme
    995 mots | 4 pages
  • Origines du graphisme
    513 mots | 3 pages
  • Formation graphisme
    2795 mots | 12 pages
  • Métiers graphisme
    779 mots | 4 pages
  • Olivier deloignon, sur le graphisme.
    2638 mots | 11 pages
  • Du graphisme à la calligraphie
    3438 mots | 14 pages
  • Rapport de stage graphisme
    2330 mots | 10 pages
  • Graphisme grande section
    1047 mots | 5 pages