Le krach de l'union générale

Pages: 6 (1308 mots) Publié le: 13 mars 2011
MOINDREAUHistoire
Rodolphe
1A-C

La banque de l'Union Générale est un organisme fondé en 1875 par des banquiers catholiques et monarchistes. Toutefois, dès 1878, la banque rencontre des difficultés auxquelles elle doit remédier. Pour se faire, elle met à sa tête Paul Eugène Bontoux, polytechnicien, ancien ingénieur, ancien directeur d'une entreprise de chemin de fer et politicien, qui aacquis en 1874 une solide réputation suite au succès de sa levée d'un emprunt sur les marchés publics pour la mise en place d'extractions minières en Styrie (Autriche). Fort de cette réputation, il devient président du conseil d'administration de l'Union Générale, secondé par Jules Feder en tant que vice-président.
En réalité, l'histoire de cette banque et de sa faillite possède un certain intérêt,notamment parce qu'elle revêt un écho particulier en temps de crise. Nous allons justement nous intéresser en premier lieu au krach de l'Union Générale et au processus qui a permis d'y arriver avant d'aborder, en toute logique, les conséquences de cette faillite au sein d'une seconde partie.

Gloire et déclin de l'Union Générale.

A. Un développement fulgurant.

Sous l'impulsion deBontoux, qui souhaite faire de la banque un sérieux concurrent aux banques « juives », en particulier à la banque Rotschild, de nombreux soutiens catholiques et conservateurs affluent : le comte de Chambord, prétendant au trône de France, et le cardinal Jacobini, secrétaire du pape Léon XIII entre ainsi dans le capital de la banque.
L'Union Générale confirme son modèle grâce à de petites opérationsclassiques dans le milieu des banques, permettant de s'attirer la confiance du public et conséquemment d'augmenter la quantité des dépôts qui passent de 22 millions de francs en 1875 à 110 millions de francs en 1881.
Toutefois, cela ne suffit pas pour financer intégralement les besoins de la banque. Ses deux dirigeants investissent donc massivement dans des secteurs très variés : chemins defer en France et en Europe, brasseries, mines, banques...
Ces investissements nécessitent par ailleurs un capital important. Bontoux et Feder obtiennent deux augmentations successives montant le capital à 50 millions de francs en 1879 et à 100 millions de francs deux ans plus tard.
Tous ces efforts payent, puisque la banque reçoit la confiance massive des actionnaires que des dividendesimportants attirent. Ainsi, l'action qui est à 550 francs en 1878 passe à 1250 francs en mars 1881 puis dépasse les 3000 francs en décembre de la même année.

B. La faillite de l'Union Générale.

SI les investissements et le développement de la banque sont biens gérés par Bontoux et Feder, il n'est pas possible d'en dire autant de la gestion interne de la banque qui est sujette à de nombreuxdysfonctionnements.
Les bilans sont falsifiés ou imprécis, les augmentations de capital gonflées artificiellement par des manœuvres boursières, quand une partie n'est pas utilisée comme cadeau pour les actionnaires importants.
Pourtant, ces opérations troublantes sont couvertes par la presse de l'époque, les titres étant possédés par des actionnaires de la banque. Au contraire, lescommentaires dans la presse sont laudateurs et permettent d'augmenter le capital de confiance envers la banque au sein de la population et des milieux financiers qui continuent à se procurer les titres émis par la banque.
Ces pratiques clandestines, ainsi qu'une croissance trop rapide de la banque, entraînent vite un certain nombre de problèmes, d'autant que la banque Rotschild cherche à tout prix àfaire baisser l'action de l'Union Générale en bourse, ne supportant plus la concurrence qui lui est faite. Finalement, à partir du 2 janvier 1882, les cours s'effondrent, les clients retirent leurs dépôt, la confiance s'évanouit jusqu'au 2 février, date à laquelle la banque est déclarée en faillite. Une crise bancaire, puis économique, très importante débute alors.

La faillite et ses...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Organisation générale de l'Union européenne
  • Les krachs
  • le krach boursier
  • Krach 1929
  • Krach 1987
  • Krach boursier
  • L'union
  • L'union

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !