Le laboureur et ses enfants

2412 mots 10 pages
L'ÉVOLUTION DES TRANSPORTS
DU XIXème SIÈCLE AU XXIème SIÈCLE

1 - Les progrès techniques
1.1 Les inventions : de l'invention à l'application technique
1.2 L’automobile et la famille Bollée
1.3 La diminution du temps de transport

2 - Vers la civilisation de l'automobile
3 - L'accroissement du parc automobile
3.1.1

La production de masse venue d'Amérique (Taylor)

3.1.2

La voiture s'impose dans la vie quotidienne

3.2 L'extension et la diversification du réseau routier
3.3 Encombrements et pollution: les limites du tout automobile
3.4 Existe-t-il des solutions alternatives?
3.5 Les 24 heures du Mans et le musée de l’automobile
3.6 Visite au musée de l’automobile

4 - Les transports collectifs
4.1 Les trains
4.1.1

La locomotive à vapeur

4.1.2

L'extension du réseau au XIXème siècle

4.1.3

L'électrification progressive du réseau au XXème siècle

4.1.4

La course à la vitesse

4.1.5

Le maintien d'un réseau régional

4.2 Les autocars, tramways et trolleybus
4.3 Les avions: de l'hélice au réacteur

5 - Les bateaux
6 - Une ancienne ligne de chemin de fer locale : Mamers – Saint-Calais en bleu : les photos présentes dans le dossier photo (à télécharger) en vert : les pièces annexes ; analyses de documents, questionnaires…

1 - Les progrès techniques
1.1

Les inventions : de l'invention à l'application technique

Depuis la Révolution industrielle, des inventions ont considérablement amélioré les transports : la machine à vapeur a été inventée. L'industrialisation a accru le besoin d'échanges de marchandises et de déplacements.
Nicolas Cugnot (1725 – 1804), ingénieur français, invente la première automobile à vapeur en 1770.
Stephenson ouvre la première ligne de chemin de fer en Angleterre en 1825. En 1837, la première voie ferrée est inaugurée en France (de Paris à Saint – Germain en Laye).
En 1880, Amédée Bollée père construit « la Nouvelle »(voir sa cheminée à vapeur).
Le moteur à explosion a été

en relation

  • Le laboureur et ses enfants
    744 mots | 3 pages
  • Le laboureur et ses enfants
    1675 mots | 7 pages
  • Le laboureur et ses enfants
    360 mots | 2 pages
  • Le laboureur et ses enfants
    4157 mots | 17 pages
  • le laboureur et ses enfants
    264 mots | 2 pages
  • Le laboureur et ses enfants
    1844 mots | 8 pages
  • Le laboureur et ses enfants
    2210 mots | 9 pages
  • laboureur et ses enfants
    406 mots | 2 pages
  • le laboureur et ses enfants
    18112 mots | 73 pages
  • La fontaine, le laboureur et ses enfants
    390 mots | 2 pages