Le langage numérique est-il à la fois un mélange entre l’oral et l’écrit ?

Pages: 5 (1165 mots) Publié le: 6 janvier 2014


Aujourd’hui, environ 77% des français sont membres d’un réseau social. La communication numérique occupe donc une place prépondérante dans la société. Ces échanges de paroles font intervenir une langue particulière, écrite ou orale. Les codes langagiers sont à prendre en compte dans leur diversité : codes spécifiques de l’échange épistolaire, codes de la conversation courante, codes deséchanges numériques,… Bref, ces derniers brouillent la frontière entre écrit et oral. Le langage numérique est-il à la fois un mélange entre l’oral et l’écrit ? C’est sur ces questions que les quatre auteurs des documents de notre corpus réfléchissent. Selon L. Mundschau dans son article « L’art du parlécrit », on assiste à une oralisation de l’écrit. Christian Loret partage également cette idée àtravers « Langage d’écritures et langage orale sur Internet. J.David et H.Goncalves, quand à eux, posent la question de savoir si l’écriture électronique est un danger pour la contrôle de la langue dans l’article « L’écriture électronique, une menace pour la maitrise de la langue ». Enfin, dans l’entretien entre G.Cohen et E.Laborit souligne l’importance du face-à-face dans une conversation. Dans unepremière partie, nous tenterons d’expliquer que l’oralisation de l’écrit n’est qu’une innovation à partir de codes existants. Dans une seconde nous analyserons partie les motivations des usagers à utiliser un tel langage.

Existe-t-il un mariage entre l’oral et l’écrit ? A première vue, oui. Lorsque l’on se penche sur une conversation entre deux utilisateurs d’un réseau social, les tournures dephrases utilisées, l’abréviation des mots est assez surprenante. Ce langage codé, est d’autant plus difficile à comprendre. En effet, pour les non-initiés il s’agit d’un réel combat pour pouvoir comprendre, analyser les mots, leur significations,… Mais ceci n’est pas un bouleversement de la langue. En effet, ce n’est qu’une innovation de ce qu’il existait déjà. A en croire Jacques David etHarmony Goncalves, ce codage des mots, ces abréviations à répétition étaient déjà utilisées durant l’antiquité. Ce n’est donc pas une nouveauté actuelle.
Pourtant, ce genre de langage est pointé du doigt. En effet, si l’on croit J.David et H.Goncalves, l’écriture électronique pourrait être un danger quand à la maitrise de la langue. Ce jargon désespérant, pourrait finir par faire perdre l’usage desbons mots aux utilisateurs. Cette idée est également partagée par Laurence Mundschau. Le langage numérique révolte donc les pointilleux de l’orthographe ; ils y voient comme un appauvrissement de la langue française. Tout ce qui est contre l’abaissement du niveau est mal vu. Il en est de même pour le langage des signes, langage qui pourrait est relayé au langage numérique. E.Laborit explique ladifficulté qu’on eu les sourds et les malentendants quand à l’utilisation des signes. En effet, ce langage était interdit, privant ceux-ci de tout enseignement.

Mais ce n’est pas partout pareil. En effet les utilisateurs vont adapter leur comportement en fonction de l’environnement dans lequel ils se trouvent. Par exemple, dans un courrier professionnel, l’émetteur ne pourra pas se permettre defaire des erreurs d’orthographe, faute de crédibilité. Alors que sur les chats, forum de discutions, l’essentiel n’étant pas de respecter la syntaxe, l’orthographe, les utilisateurs pourront se permettre d’avoir un langage relâché, user d’abréviations. Cette idée est partagée par Christian Loret. Selon lui, le courrier électronique permet aux utilisateurs de garder un certain sérieux dans leursécrits. L. Mundschau souligne également la différence de comportement qu’adoptent les utilisateurs en fonction de la situation dans laquelle ils se trouvent.



De l’oral à l’écrit il n’y a désormais qu’un pas. Les échanges numériques ont pris une place prédominante au sein de la société. En effet, c’est à travers un écran d’ordinateur que tout se passe. Les interlocuteurs ne sont pas présent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • De l'oral à l'écrit (conclusion)
  • L’échange est-il plus efficace à l’oral ou à l’écrit ?
  • L’échange est plus efficace à l’écrit ou à l’oral ?
  • méthodologie de l'écrit et de l'oral
  • Qu’y a-t-il de plus efficace pour agir, influencer le peuple, l’oral ou l’écrit ?
  • L'oral vs l'écrit
  • La révolution numérique imposera-t-elle à terme, un langage universel unique ?
  • Questions à l'oral

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !