Le luddisme et ses intérpretations

Pages: 9 (2212 mots) Publié le: 8 mai 2012
Malgré le fait que la première recherche approfondie sur le phénomène du luddisme ne fut menée qu’au début du XXème siècle, le luddisme a donné lieu à une historiographie impressionnante et à des débats d’interprétations intenses et houleux. Les luddites, tel le fait remarqué Binfield, « ont été longtemps mal compris et leur nom a souvent été détourné et déformé » . C’est dans ce cadre et cettemise en exergue de différentes interprétations que l’on aperçoit le rapport étroit entre l’historiographie d’une part, et la pensée politique d’autre part ; était-ce un groupe universellement technophobes, comme l’affirme les propagateurs des théories de la technologie mais encore des apologistes du capitalisme ou les prodromes de l’action syndicale ? Voici ci-dessous un bref aperçu des différentesinterprétations proéminentes au sein du débat sur le luddisme et de son historiographie.

1.1. Thèse de l’économie politique et assomptions traditionnelles du luddisme

Comme l’action ouvrière des luddites consistaient fondamentalement en des attaques contre les machines, le luddisme devint le terme générique pour qualifier, en Grande-Bretagne et ailleurs, la résistance des ouvriers auxnouvelles machines : ses acteurs apparaissent comme des ennemis du progrès technique. Cette connotation péjorative inhérente dans ces noms tend à cacher la variété des raisons d’agir des luddites, mais a permis à l’économie politique de stigmatiser et de systématiquement disqualifier toute forme supposée d’opposition au machinisme . Ces mouvements n’étaient qu’une réaction archaïque, un « réflexeprimitif » au regard d’une dynamique historique présumée placée sous les auspices du « Progrès » .
L’argumentaire de base de l’économie politique est résumé dans la « lettre aux luddites » publiée par Cobbet en novembre 1816 dans le Weekly Register qui stipule que « si à court terme, la mécanisation peut évidemment menacer certains emplois, à plus long terme, elle stimulera la production,élargira le marché par un abaissement des coûts, et dès lors, de nouveaux emplois seront crées » . Jean-Baptiste Say, Malthus ou encore Ricardo ne disent pas autre chose. Say développe ainsi l’exemple de l’imprimerie, expliquant qu’elle a tué la profession de copiste, mais qu’elle emploie bien plus d’imprimeurs qu’il n’y avait de copistes. Même Marx ne se démarque guère de la vision la plus courante duluddisme dans l’Angleterre de la fin des années 1860, il ne le distingue même pas des autres mouvements de briseurs de machine . De ce fait l’économie politique assimile toute contestation de la technologie à une manifestation d’obscurantisme. L’économie politique imposa donc sa lecture des incidents luddites disqualifiant toute opposition au « Progrès » et les événements de 1811 à 1817 furent parconséquent renvoyé aux oubliettes de l’histoire. Les luddites inquiétaient à cause de leur violence, de l’ampleur de leurs actions et de leur potentialité insurrectionnelle. En effet, l’invention du « luddisme » comme catégorie distincte dans l’imaginaire politique britannique se fait relativement récemment. Ce n’est qu’à partir du début du XXème siècle que la mémoire de ce mouvement remonte àla surface et fait l’objet de son premier traitement historique appuyé sur des recherches en archives .
La fin du XIXème siècle fût rythmée par des débats passionnés sur les transformations sociétales engendrées par la révolution industrielle et à propos de l’institutionnalisation nécessaire des relations sociales. C’est dans ce contexte que deux libéraux proches de la « société fabienne »socialiste, Barbara et John Lawrence Hammond, « réinvente » avec The Skilled Labourer le luddisme et le réactive pour en faire un enjeu historiographique et politique. Dans la continuité de Marx ils voient la faute dans le gouvernement tory, qu’ils accusent d’avoir prolongé les violences du fait de l’influence de ses agents provocateurs (des espions chargés par le gouvernement de provoquer des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Interprêtation
  • interpretation
  • Interprétation
  • Interprétation des contes
  • Interpretation des radiogrammes
  • Interpretation- LaMeute
  • Le k
  • Interpretation en phiosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !