Le mal

626 mots 3 pages
INTRODUCTION :Ce sonnet de Rimbaud date de la fin du XIXème siècle, mais le jeune poète reprend, sans doute sous l’influence de ses études littéraires, les thèmes développés par Voltaire et les philosophes du XVIII°, réactivés lors de la guerre de 1870 contre la Prusse. La jeunesse de Rimbaud, âgé de seize ans lors de cette guerre qui se déroule près de sa région natale, le conduit à réagir violemment contre les atrocités commises. « Le Mal », sonnet qui fait partie du recueil Poésies, publié à titre posthume en 1898, a été écrit sans doute à la fin de 1870, et remis au jeune poète Demeny dans ce qu’on appellera « le Cahier de Douai » . Plus tard, Rimbaud lui demande de détruire ces poèmes, qu’il juge maladroits et enfantins, ce que ne fera pas Demeny… Le titre du poème révèle sa révolte contre ceux que les victimes de la guerre laissent indifférents, mais sans préciser les responsables accusés.

I/ Rimbaud stigmatise la guerre
Le poète nous projette d'emblée sur le champ de bataille afin de nous faire concrètement ressentir les horreurs de la guerre.
..1. La violence
Scène d'une grande violence, métaphores du crachats, violence des images, métaphore du feu (feu des canons et des fusils et feu de l'enfer).
Violence des sons : champ lexical du bruit : « sifflent, croulent, broient », allitérations en « r », mitraille, raille.
..2. La déshumanisation
Perte de l'individualité : « des milliers, des masses. Les hommes ne sont que de la chair à canon (« tas fumant »), ce sont de simples instruments, des marionnettes, ils sont tous victimes.
..3. La mort et le deuil
La guerre sème la mort et le deuil, elle défait l'oeuvre de la nature. Elle défait l'oeuvre des mères « écrasées de douleur » II/ Critique de la religion
..1. Un Dieu paradoxal
Le Dieu vit dans la richesse : Champ lexical du luxe. Il est insensible aux malheurs des hommes mais fait la charité pour dépouiller encore plus les pauvres.
..2. Un Dieu remplacé par la Mère Nature
« Un Dieu » :

en relation

  • Mal par le mal
    2506 mots | 11 pages
  • Le mal
    4745 mots | 19 pages
  • Le mal
    3788 mots | 16 pages
  • Le mal
    5805 mots | 24 pages
  • Le mal
    3626 mots | 15 pages
  • Le mal
    266 mots | 2 pages
  • Le mal
    3171 mots | 13 pages
  • Le mal
    8651 mots | 35 pages
  • Le mal
    705 mots | 3 pages
  • Le mal
    392 mots | 2 pages