Le marché de l'art

Pages: 7 (1502 mots) Publié le: 23 février 2011
L’ŒIL D’EXCLUSIVE ART MONTE-CARLO
« Mondrian / De Stijl »
Exposition au Centre Pompidou du 1er décembre 2010 au 21 mars 2011

Embrasser le monde dans une portion d’espace jusqu’à pouvoir en abolir les frontières. Ainsi pourrait être résumée l’ambition du mouvement d’avant-garde De Stijl (Le Style) et de l’une de ses figures de proue, Piet Mondrian, tels que nous invite à les redécouvrirl’exposition qui leur est actuellement consacrée à Paris. De tableaux en maquettes et de dessins en photographies, elle permet de relire le parcours d’un des pionniers de l’abstraction picturale à l’aune des travaux d’un des collectifs d’artistes les plus féconds de la modernité européenne.
C’est au tournant de la Première Guerre Mondiale que se joue le destin de Piet Mondrian (1872-1944), lorsquel’artiste hollandais fait la connaissance, en 1915, du peintre touche-à-tout Theo Van Doesburg et du théosophe Schoenmaekers, puis en 1916 du peintre Bart Van der Leck. Jusque-là, le peintre paysagiste cherchait encore son style, multipliant les expériences picturales dans le but de « contempler en conscience », « voir à travers » le monde pour en saisir l’essence. Très tôt, Mondrian met l’accent sur lesstructures expressives de la nature : chez lui, les arbres et les barrières sont avant tout des lignes ; les canaux et les façades forment une grille orthogonale, et les moulins sont autant de signes cruciformes qui composent le paysage. Cette géométrisation sensible inédite imprimée à la nature par l’œil du peintre le mène progressivement à une « décantation de l’image plastique ». De laHollande à Paris et du divisionnisme au cubisme, en passant par le fauvisme et l’expressionnisme, Mondrian abandonne peu à peu le motif au profit d’abord de la couleur, puis de la pure « expression des rapports ». De cette quête méthodique de la « réalité abstraite », la série de toiles exécutée autour du motif de l’arbre est emblématique : de AVOND (Crépuscule) : L’Arbre rouge (1908-1910) à L’Arbre gris(1911) puis au Pommier en fleur (1912), le peintre répète en épurant, renonçant aux couleurs fauves pour des tons délavés de gris et de beige, simplifiant les formes jusqu’à faire de l’arbre un pur réseau de lignes qui efface la distinction traditionnelle entre figure et fond.
La rencontre décisive avec Theo Van Doesburg et ses acolytes, dont Mondrian partage, en temps de guerre, la quête d’uneharmonie universelle ainsi que la conviction que l’abstraction est la seule voie possible pour atteindre l’absolu spirituel dans la peinture, marque le véritable « début de son art » en même temps que sa théorisation. Tandis que Van der Leck peaufine ses figures égyptiennes et ses aplats de couleur pure (La Tempête, 1916) et que Van Doesburg, au côté du peintre hongrois Vilmos Huszár, radicaliseses recherches plastiques à la faveur d’un travail sur le vitrail, chez Mondrian, le sujet (et avec lui, le titre du tableau) ainsi que la perspective s’effacent tout à fait. Du TABLEAU III : Composition dans l’ovale (1914) et son « cubisme très abstrait » à la Composition N°IV/Composite 6 (1914) puis la Composition 10 en noir et blanc (1915), un pas est franchi vers l’au-delà du visible : de lajetée et de l’océan, ne reste qu’une succession de croix et de traits noirs sur fond blanc, autant de « Plus-Minus » qui miment le rythme des vagues et la régularité avec laquelle elles se brisent sur le bord. Mondrian tient désormais ses principes, qui vont fonder le « néoplasticisme » et présider à la naissance de la revue De Stijl : l’horizontale et la verticale, forces élémentaires associées aumasculin et au féminin dont la tension et le jeu, ou la danse, dictent le destin du monde et de l’homme. Ajoutez à cette double épure de la ligne celle de la couleur, et vous obtenez les trois éléments invariants de la « nouvelle vision » (Neuwe Beelding) qui investit l’Europe d’après-guerre.
Nouvelle vision, ou nouvelle mise en forme : plus qu’une révolution de la peinture, c’est en effet...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • marché de l'art
  • Le marché de l'art
  • introduction "le marché de l'art contemporain"
  • TPE : le marche de l'art
  • Le marché de l'art
  • Mémoire sur le marché de l'art
  • Histoire du marché de l'art
  • LE MARCHE DE L'ART DANS LE MONDE

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !