Le mercantilisme

1574 mots 7 pages
Le mercantilisme

Période mercantiliste : milieu XVIème – milieu XVIIème
= 1ère période où les penseurs cherchent à comprendre les phénomènes économiques de leur temps ; période fondatrice de l’économie.

Le terme mercantiliste ne représente pas une doctrine de penser mais désigne les auteurs qui écrivent lors de cette période de transition économique (féodalisme => révolution industrielle).
Le terme mercantiliste a été fondé par Mirabeau en 1763, puis décrit en 1776 par Adam Smith dans « essai sur la nature et la richesse des nations » comme un système « plein de confusions ». Ce terme est repris en 1954 par Schumpeter dans « l’histoire de l’analyse économique », qui décrit les mercantilistes comme des théoriciens.

I- Une société de transition
Société mercantiliste = société de transition (renaissance, réforme religieuse, augmentation du progrès technique et émergence des puissances étatiques).

• A cette époque, les moteurs du décollage économique sont :
- 1ère phase d’industrialisation : décollage des villes et proto-industrie
- les grandes foires internationales XVIème (Francfort)
- les progrès industriels et agricoles : imprimerie, naissance de la manufacture grâce à la libération d’une partie de la main d’œuvre agricole
- l’abondance des métaux précieux qui accentue la monétarisation de l’économie (réserve d’or et d’argent issu des colonies)

Ces transformations entrainent la montée en puissance des monarques et des marchands qui font affaires ensemble : les marchands investissent les structures de l’Etat (financement de l’armée…).
JB Colbert : ministre des finances de Louis XIV (mercantiliste)

• A cette époque, les grandes puissances commerciales européennes sont : l’Espagne (qui connaît ensuite un effondrement), la France, l’Angleterre, la Hollande (flotte commerciale très développée)

II- Une économie sécularisée et pragmatique au service de l’Etat

L’objectif économique principal : accroître la puissance de l’Etat,

en relation

  • Le mercantilisme
    508 mots | 3 pages
  • Le mercantilisme
    5095 mots | 21 pages
  • Mercantilisme
    16200 mots | 65 pages
  • Mercantilisme
    747 mots | 3 pages
  • Mercantilisme
    1214 mots | 5 pages
  • Mercantilisme
    265 mots | 2 pages
  • Le mercantilisme
    1403 mots | 6 pages
  • Mercantilisme
    1646 mots | 7 pages
  • Mercantilisme
    2211 mots | 9 pages
  • mercantilisme
    698 mots | 3 pages