Le misanthrope, de molière

Pages: 13 (3054 mots) Publié le: 11 mai 2013
PERSONNAGES

La distribution des personnages est régie par un souci de symétrie et de complémentarité également révélateur de l’intention du poète de peindre les travers d’un certain mode de vie sociale. On peut considérer qu’il a conçu pour chaque sexe un personnage modèle, Éliante et Philinte, auquel correspondent deux sortes de déformations, pourrait-on dire, Célimène et Arsinoé, dans lepremier cas, Alceste et Oronte dans le second.

Alceste est bien dans la ligne des héros moliéresques vivant une contradiction intime — bien que misanthrope, il est amoureux d’une coquette —, mais il n’en est pas moins singulier, car il est la seule des personnages de Molière dont le défaut corresponde à première vue à l’excès d’une qualité : l’exigence morale. Alceste refuse le mensonge etl’hypocrisie des usages mondains, conteste au nom de la sincérité l’ensemble des mœurs de son temps, et déclare éprouver, en dépit des conseils de son ami Philinte, plus modéré, « une effroyable haine » pour la nature humaine, passion on ne peut plus dévastatrice pour l’équilibre social. Mais, à y regarder de plus près, on s’aperçoit qu’Alceste n’est pas aussi grand qu’il s’efforce de le paraître, carMolière dépeint plus clairement ses travers, ses dépits et ses limites, que sa vertu : ce héros en effet s’insurge contre ce qui le touche personnellement, comme son procès ou l’attitude de sa maîtresse, mais il ne s’élève jamais jusqu’à une méditation philosophique sur la nature de l’homme. Il veut, en quelque sorte, jouer un personnage trop grand pour lui : « Alceste ne s’en prend qu’aux usages lesplus anodins, à ces mensonges dont personne n’est dupe mais qui sont nécessaires à la vie de société, […] il ne se compare que pour se trouver meilleur », écrit François Mauriac. S’il refuse les conventions, le paraître, la montre sociale, il le fait de façon si violente et si spectaculaire qu’il semble attirer par amour-propre le regard des autres sur lui-même : « Je veux qu’on me distingue »,telle est sa préoccupation secrète.

D’autant que lui-même n’échappe pas au manque de sincérité qu’il reproche aux autres, car il y est contraint, quoi qu’il en dise, par la politesse. Ne répond-il pas à Oronte : « Je ne dis pas cela », alors qu’il pense le plus grand mal de son désir de rimer ? Ne conseille-t-il pas à Célimène de faire répondre qu’elle est absente, lorsque l’arrivée des marquisvient interrompre leur conversation, et, dans la scène des portraits, ne s’attaque-il pas aux marquis plutôt qu’à Célimène qu’il aime ?
Certains traits de son caractère s’expliquent d’ailleurs par le sous-titre de la pièce :Le Misanthrope ou l’atrabilaire amoureux. C’est ainsi que le poète l’a d’abord envisagé. Son tempérament, dominé par la bile noire ou atrabile, est porté aux exaltationsvives, mais plus encore aux dépressions, à la « mélancolie ». Et il est vrai que ce personnage, habité par une extrême tension, ne sait ni dialoguer, ni faire sa cour, et l’habile Célimène a beau jeu de souligner la singularité de ses manières amoureuses :

"En effet, la méthode en est toute nouvelle,
Car vous aimez les gens pour leur faire querelle ;
Ce n’est qu’en mots fâcheux qu’éclate votreardeur,
Et l’on n’a jamais vu un amour si grondeur."

Alceste réagit mal aux déceptions de la vie, il a de « brusques chagrins », des réactions contradictoires et inconsidérées, des violences verbales suivies de périodes d’atonie et de faiblesse : il descend une pente dangereuse, qui le mène tout droit à la manie de la persécution et à la solitude. Cependant le tempérament atrabilaire, au XVIIesiècle, est aussi le propre des grands caractères, des poètes inspirés, en particulier, et en général des grands hommes ; et, de fait, Alceste ne manque pas d’un certain panache, quand il se redresse au dénouement et reprend l’avantage sur ceux qui l’entourent. Bien qu’il fasse sourire, il s’attire l’estime et presque l’admiration du spectateur.
Enfin, il ne faut pas perdre de vue le fait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le misanthrope de molière
  • Le misanthrope de molière
  • Le misanthrope molière
  • Molière le misanthrope
  • Moliere le misanthrope
  • Le misanthrope molière
  • le misanthrope molière
  • Le misanthrope de molière

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !