Le personnage de fiction doit-il forcément être un héros ?

1106 mots 5 pages
Sujet : Le personnage de fiction est-il forcément héros ?

Le terme "héros" désigne le personnage principal d'une œuvre de fiction, quelles que soient les qualités dont il fait preuve. Si sa conduite ne correspond pas à un idéal (par exemple, s'il est lâche ou cupide), ce héros peut être qualifié d'antihéros. Un personnage de fiction, ou caractère, est un être imaginaire issu d'une œuvre de fiction. Comment peut-on dissocier un héros de fiction d’un personnage ?

D’abord, un héros est souvent représenté au milieu d’un conflit conjuguant la société et d’autres personnages, il est traditionnellement mis en scène en train d’accomplir des exploits, une prouesse, ou encore une performance hors du commun, comme dans Dragon Ball, écrit par Akira Toriyama, Sangoku est un jeune humanoïde orphelin ayant une force surhumaine et pourvu d’une queue de singe ou Frodon Sacquet dans Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien, qui reçoit l’Anneaux. On peut voir des exploits de ce type particulièrement dans les épopées ou les romans du Moyen-Âge qui expose des héros lors de scène de combat. Par exemple, le roman Chrétien de Troyes Yvain illustre un grand nombre d’épisode de combat contre des hordes de soldat. Mais pour que le héros puisse réaliser toutes ces prouesses, ce dernier à besoin d’atouts physique et morals. En effet, le héros se distingue des êtres humains par des qualités morales ou physique exceptionnelles. Le roman a besoin de héros exemplaires, afin d’illustrer des rêves et des idéaux, et d’inculquer des valeurs morales et sociales au lecteur, et de créer des aventures extraordinaires. Les héros mythiques et légendaire illustrent généralement des valeurs telles la détermination et le courage, l’intrépidité et la bravoure. Ulysse, héros de L’Odyssée de Homère, présente toutes ces qualités au cours de son périple pour rentrer à l’île d’Ithaque où sa femme Pénélope l’attend. Partant vainqueur de la guerre de Troie, il a un statut de

en relation

  • Dissertation
    580 mots | 3 pages
  • « Pour que la fiction opère, nous avons besoin de croire à l’existence d’un personnage en qui se résument et se concentrent les actions qu’organise la fable. » selon vous, une telle croyance est-elle indispensable à la
    1284 mots | 6 pages
  • Antiheros
    2068 mots | 9 pages
  • Le roman
    2772 mots | 12 pages
  • Littérature
    1611 mots | 7 pages
  • Un lecteur a-t-il besoin de s'identifier au personnage principal et de partager ses sentiments pour apprécier un roman ?
    7081 mots | 29 pages
  • Représentation du monde dans le roman
    1301 mots | 6 pages
  • Fonction du personnage de roman / brouillon
    2720 mots | 11 pages
  • Le roman
    7146 mots | 29 pages
  • Fiche bac
    2987 mots | 12 pages