Le personnage de roman doit-il éprouver des sentiments passionnés pour intéresser le lecteur ?

Pages: 2 (299 mots) Publié le: 2 mai 2010
Le sujet est " Le personnage de roman doit-il éprouver des sentiments passionnés pour intéresser le lecteur ?".
J'ai des idées mais je ne sais comment les classées et jen'en ai pas assez. Mes idées sont :
- le personnage joue le rôle de moiroir : il renvoie une image proche du réel
- le personnage donne une touche humaine au roman :avec comme exemple Au Bonheur des Dames de Zola, où sans l'amour que porte Denise à Octave, le thème du roman ne serait que l'économie.

Par la suite j'ai mis mes idéespour l'axe de réponse de la thèse : Le personnage joue un rôle de miroir de la réalité, une image du réel, le personnage nous parait similaire, une certaine familiarité,et il permet d'émouvoir le lecteur ce qui permet une accroche à l'oeuvre

Pour ma partie antithèse : Sans émotion, si l'oeuvre contient des scènes captivantes, desdescriptions de personnages attachantes et des sentiments non passionnés bien employés, cela permet tout de même d'intéresser le lecteur 2ème partie, il y a aussi lesanti-héros (ou les héros qui n'éprouvent ou ne dégagent aucune émotion : cf Sherlock Holmes) qui passionnent pourtant aussi le lecteur

(en problématique ou en conclusion) : queles passions sont certainement un des éléments susceptibles de capter l'attention du lecteur, mais l'attrait d'un roman répond à une alchimie complexe dont les ingrédientset leur dosage reste un mystere (sinon ça se saurait et les éditeurs ne publieraient que des best-sellers).

j'avais également en tête L'Etranger de Camus qui réunitl'idée d'une histoire à la première personne et d'un personnage sans émotion (merci pour l'idée de la première personne, j'avais oublié de la rajouter dans ma liste
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !