Le personnage

255 mots 2 pages
e terme de personnage désigne chacune des personnes fictives d'une œuvre littéraire. Le roman, en devenant au XIX° siècle le genre dominant, a redéfini ce concept apparu à la Renaissance et qu'on réservait au théâtre : c'est à travers l'écriture romanesque en effet que peut le mieux se dissiper une confusion encore entretenue dans le public entre la réalité et la fiction, et que le cinéma a contribué à fortifier. Car le personnage est un création concertée par le romancier, dans la logique de l'univers qu'il fait naître et du regard qu'il est décidé à porter sur le monde. Avec lui se vérifie l'avertissement d'Albert Thibaudet : « Le romancier authentique crée ses personnages avec les directions infinies de sa vie possible, le romancier factice les crée avec la ligne unique de sa vie réelle. Le vrai roman est comme une autobiographie du possible, [...] le génie du roman nous fait vivre le possible, il ne fait pas revivre le réel." (Réflexions sur le roman). Ces précautions prises, on verra comment le romancier s'ingénie à faire oublier cette irréalité du personnage pour le doter au contraire de tout ce qui est de nature à entraîner l'illusion du lecteur. C'est au XIX° siècle que cette problématique est la plus fertile, le roman s'inscrivant alors le plus souvent dans une intention réaliste. Mais on verra aussi comment les grands romanciers de cette époque sont ceux qui ont le plus activement contribué à déréaliser le concept de

en relation

  • les personnages
    3197 mots | 13 pages
  • Personnage
    322 mots | 2 pages
  • Les personnages
    488 mots | 2 pages
  • Le personnage
    8631 mots | 35 pages
  • Le personnage
    889 mots | 4 pages
  • Personnage
    2840 mots | 12 pages
  • personnages
    498 mots | 2 pages
  • un personnage
    1662 mots | 7 pages
  • Personnage
    1728 mots | 7 pages
  • Personnages
    692 mots | 3 pages