Le petit prince

266 mots 2 pages
un dialogue, du style direct, avec des mots simples , pour exprimer des idées profondes.
Le renard est un peu dans le statut d'un pédagogue ou d'un parent, qui enseigne le petit prince qui lui a le statut d'un élève, d'un enfant - d'où la naïveté que vous évoquez. D'ailleurs cet enfant s'exprime comme tous les enfants du monde, avec des " pourquoi ? " insistants, que le renard, comme tous les parents ou adultes du monde, esquive à plusieurs reprises ( trois fois le petit prince, tenace, demande "qu'est ce que ça signifie, apprivoiser?". ).

La thématique des questions est profonde et naïve comme le sont les questions des enfants : elles vont à l'essentiel, elles interrogent sur le sens de la vie, les rapports humains, la mort, la naissance, et donc, ici, sur l'amitié. D'ailleurs, dans cette amitié, la mort est présente. Les questions des enfants sont le contraire de la futilité.

On peut aussi s'interroger sur la réflexion du renard : " c'est une chose trop oubliée" , dit il en parlant de l'amitié. Cette réflexion a l'air désabusée, comme d'ailleurs les autres propos du renard, lorsqu'il évoque l'intérêt des êtres humains qui se limite à avoir des poules. Le renard - l'adulte, donc- est désabusé face à l'humanité, il ne croit d'ailleurs pas beaucoup à l'existence de l'amitié et le déplore : sans doute faut il replacer saint exupery dans son contexte historique pour comprendre ce sentiment : guerre mondiale, que pesait l'amitié entre les hommes dans ce contexte?

L'amitié pourtant, St Ex l'a probablement connue dans le milieu aéronautique qui est un milieu un peu à part où les solidarités sont plus fortes

en relation

  • Le petit prince
    853 mots | 4 pages
  • petit prince
    452 mots | 2 pages
  • Le petit prince n
    439 mots | 2 pages
  • Le petit prince
    975 mots | 4 pages
  • Le petit prince
    1720 mots | 7 pages
  • Petit prince
    349 mots | 2 pages
  • petit prince
    305 mots | 2 pages
  • Le petit prince
    2823 mots | 12 pages
  • Le petit prince
    3550 mots | 15 pages
  • le petit prince
    484 mots | 2 pages