Le plan langevin-wallon

Pages: 19 (4601 mots) Publié le: 19 mai 2012
« Enseignement et Education en France, du XVIIIème siècle à nos jours », Nathalie Duval


«  A la Libération, le processus est relancé avec le rétablissement de la gratuité du second cycle et la suppression du « petit lycée » (effective seulement dans les années 1960). Les mesures de Vichy sont abrogées mais la nouvelle organisation en degré apparue pendant la guerre va servir de cadre à laréflexion de la Commission Langevin-Wallon (1944/1947). Par l’arrêté du 8 novembre 1944, cette commission d’études est chargée de mener une enquête sur les problèmes relatifs à la réforme de l’enseignement. Le 19 juin 1947, le projet adopté par la dite commission à l’unanimité est remis au ministre…mais restera lettre morte. Echec total mais succès auprès de l’opinion publique et plusparticulièrement des syndicats enseignants. Ce retentissement s’explique par le prestige des membres de la Commission, connus pour leur proximité du Parti Communiste et reconnus pour leur compétence, tels Paul Langevin et Henri Wallon, du collège de France, ou le psychologue Henri Piéron.
Le plan Langevin-Wallon annonce le prolongement de l’obligation scolaire de 14 à 18 ans en prévoyant un délai de 5 ans pourla construction des locaux et le recrutement des nouveaux maitres. La réforme consiste à articuler cet enseignement obligatoirement en 3 cycles. Le premier de 6 à 11 ans, est commun à tous ; y enseigneraient des maitres de matières communes. Le deuxième cycle de 11 à 15 ans, est le cycle d’orientation, en partie commun (durant les deux premières années) et en partie spécialisé (les deux annéessuivantes avec l’introduction d’options) : des maitres de matières communes y collaboreraient avec des maitres de spécialités. Le troisième cycle, de 15 à 18 ans, est le cycle de détermination, composé de trois sections : pratique, professionnelle et théorique ; n’y interviendraient que des maitres de spécialités.
Puis, au-delà de l’enseignement du second degré, le plan prévoit la création d’uncycle universitaire par la fusion des classes préparatoires aux grandes écoles avec les premières années d’université, les grandes écoles devenant des Instituts spécialisés rattachés aux Universités. L’Ecole unique est ainsi constituée dans ces nouvelles structures. Pour ce qui est de la pédagogie, annoncée dans ses grandes lignes, elle est inspirée de la pédagogie nouvelle, mouvement apparu à la findu XIXème siècle dans le souci de promouvoir une éducation globale visant à l’épanouissement de chaque enfant dans ses dimensions intellectuelles, physiques et psychologiques. Ce plan ambitieux, établi dans le contexte enthousiaste de la Libération ne fut jamais appliqué car le contexte ne s’y prêtait pas : en 1947, c’est la pénurie dans une France en pleine reconstruction ; les priorités sontailleurs ».

Cet extrait est tiré de l’œuvre de Nathalie Duval intitulée « Enseignement et Education en France, du XVIIIème siècle à nos jours », paru en 2011. Nathalie Duval, née en 1969, est agrégée et docteur en Histoire et enseigne à la Sorbonne-Paris IV. Elle consacre notamment ses recherches à l’histoire de l’enseignement et de l’éducation. Dans cet ouvrage plus particulièrement, elledresse un historique de l’enseignement public et privé, le tout restitué dans la lignée des réformes actuelles afin de mieux adapter les méthodes éducatives aux élèves en vue de leur réussite scolaire et personnelle. Il s’agit dans cet ouvrage de se demander comment l’éducation a-t-elle été conçue et mise en pratique au fil du temps et des différentes époques, en réponse à d’éternelles etconstantes remises en question. On traite ainsi, ici, d’une histoire complexe à laquelle Nathalie Duval tente d’apporter un peu de clarté, tout en mettant l’accent sur des thématiques clés telles que la massification de l’enseignement, l’obligation scolaire, la gratuité, la laïcité…et en pointant du doigt l’importance des diverses innovations éducatives, notamment celles apparues au tournant des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Wallon
  • Wallon
  • Henri wallon
  • Foret wallonne
  • Musee de la vie wallone
  • La cohabitation des flamans et des wallons en belgique
  • Etat de la périurbanisation brabant wallon
  • Mémoire sur conflits flamands/wallons

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !