Le poussin piou

Pages: 2 (268 mots) Publié le: 15 décembre 2012
Chapitre I
Comment le prieur de Notre−Dame de la Montagne et mademoiselle sa soeur rencontrèrent un Huron.

Un jour saint Dunstan, Irlandais de nationet saint de profession, partit d'Irlande sur une petite montagne qui vogua vers les côtes de France, et arriva par cette voiture à la baie de Saint−Malo.Quand il fut à bord, il donna la bénédiction à sa montagne, qui lui fit de profondes révérences, et s'en retourna en Irlande par le même chemin qu'elleétait venue.

Dunstan fonda un petit prieuré dans ces quartiers−là, et lui donna le nom de prieuré de la Montagne, qu'il porte encore, comme un chacunsait.

En l'année 1689, le 15 juillet au soir, l'abbé de Kerkabon, prieur de Notre−Dame de la Montagne, se promenait sur le bord de la mer avecmademoiselle de Kerkabon, sa soeur, pour prendre le frais. Le prieur, déjà un peu sur l'âge, était un très bon ecclésiastique, aimé de ses voisins, après l'avoir étéautrefois de ses voisines. Ce qui lui avait donné surtout une grande considération, c'est qu'il était le seul bénéficier du pays qu'on ne fût pas obligéde porter dans son lit quand il avait soupé avec ses confrères. Il savait assez honnêtement de théologie; et quand il était las de lire saint Augustin, ils'amusait avec Rabelais : aussi tout le monde disait du bien de lui.
Mademoiselle de Kerkabon, qui n'avait jamais été mariée, quoiqu'elle eût grandeenvie de l'être, conservait de la fraîcheur à l'âge de quarante−cinq ans; son caractère était bon et sensible; elle aimait le plaisir et était dévote.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • piou
  • Piou piou
  • Piou
  • Poussin
  • Poussin
  • Poussin
  • Affaire poussin
  • Nicolas poussin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !