Le préromantisme francais

589 mots 3 pages
Le XVIIIème siècle a connu en France de divers mouvements littéraires dont nous retenons que les plus importants. Ces courants littéraires ont été précédés par le préromantisme. Art courant artistique et littéraires de la fin du XVIIIème siècle, le préromantisme évoque l’ensemble de tendances, de sensibilités, de formes ou d’œuvres qui ont annoncé une nouvelle littérature, qui n’est plus classique et n’est pas encore romantique. Dans quelles mesures peut-on attribuer le préromantisme à la venue du romantisme ?

1-La sensibilité préromantique :

« Les passions ont appris aux hommes la raison ».
Cette phrase de valeur ouvre l’horizon vers les tendances romantiques au XVIIIe siècle. Ces tendances sont regroupées sous le nom de Préromantisme. Le préromantisme est la base du romantisme, en quelque sorte le protocole du romantisme.
Depuis 1900 environ, les historiens littéraires ont inventé la qualification de préromantique pour désigner les pionniers qui, dès le milieu du XVIIIe siècle, mécontents de l'intellectualité parfois sèche qu'ils trouvaient autour d'eux, avaient déjà quelques pressentiments d'un climat nouveau de sensibilité et voulaient l'exprimer dans la littérature.
L’objectif de la création de ce mouvement est de trouver le plaisir et le bonheur, la sagesse et la vertu. C’est une véritable utopie de l’amour de l’homme et de la nature.

Le moraliste Vauvenargue vient d’établir une conciliation entre le cœur et la raison. Cette conciliation est attestée par Madame Du Deffand en 1769 par sa croyance en l’existence d’une harmonie entre la raison et le sentiment : « Je crois, moi, qu’on n’a de l’esprit qu’autant qu’on a du cœur. C’est le cœur qui fait tout connaitre, tout démêler ; tout est de son ressort ; j’en excepte l’arithmétique, et toutes les sciences que je n’estime pas plus que celle-là. [...] Allez, allez, il n’y a que les passions qui fassent penser ».
Ce mouvement littéraire a préparé la voie et est largement contribué

en relation

  • Le preromantisme francais
    9450 mots | 38 pages
  • préromantisme
    2533 mots | 11 pages
  • Balsac
    1952 mots | 8 pages
  • Le romantisme
    501 mots | 3 pages
  • Le mouvement romantique
    1450 mots | 6 pages
  • Courants littéraires
    2277 mots | 10 pages
  • Le romantism
    3811 mots | 16 pages
  • Romantisme
    964 mots | 4 pages
  • Romantisme
    1087 mots | 5 pages
  • Romantisme
    1895 mots | 8 pages