Le prince de machiavel

672 mots 3 pages
Introduction :
Machiavel (Niccolo Machiavelli, dit en français) 1469-1527 Écrivain et homme politique italien. Secrétaire de chancellerie de la république de Florence en 1498, Impliqué dans une conjuration contre les Médicis, il fut banni de Florence en 1512. C'est en exil qu'il rédigea ses Discours sur la première décade de Tite-Live (1513-1519) et Le Prince (1513, publié après sa mort en 1531 et dédié à Laurent de Médicis). Ce dernier livre, texte majeur de théorie politique, développe une philosophie pragmatique du pouvoir, entièrement fondée sur la raison d'État.
Nous allons étudier un extrait tiré du chapitre 18 du « Prince » de Machiavel né en 1469 et mort en 1527. Il est l’auteur de deux grands ouvrages, « Le Prince » et le « Discours sur la première décade du tite live ». « Le Prince » fut écrit en 1513. C’est une réflexion sur l’acte fondateur d‘une société, ses contradictions et ses conditions de possibilité sous la forme d’un discours narratif. Pour répondre à la problématique : En quoi la nature humaine est-elle à l’origine de l’acte fondateur ? Nous étudierons dans un premier temps le réalisme machiavélien puis en second lieu, l’amoralisme du prince fondateur. I- Le réalisme machiavélien 1° Etude empiriste de la condition humaine
Contrairement aux philosophes de l’antiquité, comme Platon qui avait instauré comme meilleur régime la cité des philosophes et avait fait d’une cité juste une cité respectueuse de la hiérarchie, Machiavel a une attitude empiriste. Il considère que l’on ne peut rien comprendre à la politique si l’on ne réfléchit pas sur la condition humaine. Le genre Humain est perçu comme « corrompu », les hommes sont qualifiés de « scélérats », incapables de paroles. L’homme ne manque jamais une occasion d’exercer ses perfidies, « ses fourberies ». L’exemple d’Alexandre VI nous le confirme. La condition humaine est telle qu’aucun prince et par conséquent aucun ordre politique ne peut être bon ou juste. Les hommes

en relation

  • Le prince de machiavel
    4224 mots | 17 pages
  • Machiavel le prince
    1232 mots | 5 pages
  • Le prince de machiavel
    1983 mots | 8 pages
  • Machiavel, le prince
    1651 mots | 7 pages
  • Le prince machiavel
    841 mots | 4 pages
  • Le prince de machiavel
    670 mots | 3 pages
  • Machiavel le prince
    1369 mots | 6 pages
  • Le Prince de Machiavel
    833 mots | 4 pages
  • Le prince de machiavel
    2025 mots | 9 pages
  • Le prince. machiavel
    4025 mots | 17 pages