Le problème des nationalités en autriche-hongrie au début du xxe siècle

Pages: 12 (2876 mots) Publié le: 22 mai 2010
Le problème des nationalités en Autriche-Hongrie au début du XXe siècle

Introduction
Longtemps, l'Autriche-Hongrie a été qualifiée de « prison des peuples » dans laquelle les nationalités ne pouvaient s'exprimer. L'Autriche-Hongrie est un empire d'Europe centrale ayant pris, en 1867, la relève de l'Empire d'Autriche tout en en gardant les souverains, issus de la dynastie des Habsbourg. Il secompose de l'empire d'Autriche et du royaume de Hongrie qui possèdent communément, après 1908, la BosnieHerzégovine. Cet Etat comporte de nombreuses nationalités, c'est-à-dire des groupes humains qui aspirent soit à former une nation, soit à se fondre dans une nation déjà existante. Le concept de nationalité renvoie à une communauté culturelle, forgée notamment par la langue. Un problème surgitavec les nationalités à partir du XIXe siècle, période qui voit le nationalisme toucher et modifier la carte de l'Europe. S'il peut constituer une force d'unification comme dans les cas allemand et italien, assurant l'essor de l'Etat-nation, il met aussi à l'épreuve des Etats multinationaux en favorisant le développement de forces centrifuges dont l'intensité et les effets varient en fonction de lasolidité de ces constructions politiques impériales. La fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle correspondent également à la répartition des grands Etats européens en deux systèmes d'alliance, La zone des Balkans devient explosive. Aussi, le socialisme accroît son influence, tant à l'Ouest qu'à l'Est. Dans quelle mesure, de 1900 à 1914, le problème des nationalités menace-t-il l'existence del'Autriche-Hongrie ? Tout d'abord, nous ferons le point sur la situation de l'Autriche-Hongrie en 1900, puis nous étudierons les tensions nationales et enfin nous aborderons la question de la survie de l'ensemble multinational.

I. La situation de l'Autriche-Hongrie en 1900
A) Une mosaïque de nationalités... (Projection de la carte encyclopédique) L'Autriche-Hongrie se définit comme un ensemblemultinational, marqué par les pluralismes. * Pluralisme ethnique. Sur les 49,4 millions d'habitants que dénombre le pays en 1910, on peut distinguer quatre grandes familles ethniques : les Allemands (23,9 %), les Magyars (20,2 %), les Slaves (47,5 %) et les Latins (8,4 %). Aucune grande famille ethnique n'est donc majoritaire du point de vue numérique. Par ailleurs, il faut décomposer les Slavesen sept, voire huit nationalités : au nord, les Tchèques, les Slovaques, les Polonais et les Ruthènes ; au sud, les Slovènes, les Croates et les Serbes, puis les Bosniaques à partir de 1908. Même chose pour les Latins, partagés entre Roumains et Italiens. * Pluralisme historique. D'un côté, on retrouve des peuples revendiquant une continuité étatique, c'est-à-dire qu'à des époques antérieures cespeuples étaient dotés d'un Etat. Ils sont dépositaires d'une culture nationale formée au cours des siècles. On parle de « nations historiques ». De l'autre côté, on a des peuples qui, jusqu'au XIXe siècle, n'ont pas participé à l'Histoire comme entités nationales constituées et qui ne peuvent se rattacher à quelconque tradition étatique ; c'est le cas des Slovaques, des Slovènes et des Ruthènes.On parle de « groupes ethno-linguistiques ». Aussi, il existe

des conationaux, des gens qui appartiennent à la même nationalité mais qui vivent à l'extérieur des frontières austro-hongroises. * Pluralisme religieux. Il résulte de la Réforme et de la Contre-Réforme. La majorité de la population et la dynastie habsbourgeoise sont catholiques. Il y a des minorités protestantes, calviniste etluthérienne, ainsi que des minorités orthodoxes. * Pluralisme linguistique. C'est le fruit des travaux effectués au XIXe siècle par les intellectuels, par les écrivains pour redécouvrir la langue originelle et lui redonner tout son prestige. Ainsi, chaque nationalité a sa propre langue. * Dernière complexité, les circonscriptions administratives ne correspondent pas à une nationalité. Ce que nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La xénophobie au début du xxè siècle
  • France début xxe siècle
  • Autriche hongrie et recompostions territoriales et politiques au 20éme siècle
  • Les travailleurs immigrés en france au début du xxe siecle
  • les instruments de la puissance américaine depuis le début du XXe siècle
  • De nouveaux modèles culturels et artistiques au début du xxé siècle
  • Les travailleurs immigrés en france au début du xxe siècle
  • Filles et garçons dans le système éducatif fin XXe début XXIe siècle.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !