Le progrés

Pages: 16 (3866 mots) Publié le: 7 mai 2011
SUJET N° 8

La remise en cause du progrès

Plan 

Le progrès au cœur du développement des sociétés modernes

A – La « découverte » du progrès
B – Des développements scientifiques et sociaux

Une remise en cause récente qui appelle une réelle régulation

A – Une confiance ébranlée
B – Une nouvelle approcheaujourd’hui requise

Apparue au XVIIIè siècle en Europe sous l’influence des Lumières, la notion de progrès fût portée par la croyance en l’amélioration continue, générale et illimitée de l’homme et de ses réalisations. Mû par un déterminisme inéluctable, le futur devait ainsi nécessairement offrir des conditions d’existence supérieures à celles du passé. Le réflexe étymologique indique d’ailleurs quele terme progrès provient du latin progressus qui signifie avancer, aller de l’avant.

C’est en fait aux avancées scientifiques qu’a longtemps pu être assimilé le progrès. La révolution industrielle, portée par l’innovation technique, ou les découvertes en matière médicale ont ainsi, tout au long du XIXè siècle, forgé la conviction que le progrès saurait servir le bien commun, en dépit del’apparition d’armements toujours plus sophistiqués mais aussi plus meurtriers.

Toutefois, l’époque actuelle semble marquée par la rupture avec cette période de confiance aveugle ; les préoccupations en matière de sécurité sanitaire, les incertitudes sur le clonage ou les risques que fait peser sur l’espèce humaine l’encéphalopathie spongiforme bovine démontrent que l’heure est aux doutes plusqu’aux certitudes. On songe alors au célèbre ouvrage de Céline, Voyage au bout de la nuit, œuvre de démystification dénonçant les illusions du progrès, le colonialisme ou le taylorisme. La remise en cause du progrès est donc une idée à la fois récente mais aussi géographiquement bordée. En effet, si elle semble avoir vu le jour dans la deuxième moitié du XXè siècle, elle ne concerne pour autantréellement que les sociétés occidentales les plus industrialisées qui ont justement été les seules à en goûter les bienfaits.

La foi dans un progrès bénéfique pour l’ensemble de l’humanité a constitué le moteur du développement des sociétés modernes. Les récentes inquiétudes qui tendent à remettre en cause ses bienfaits appellent une nouvelle approche prudentielle et une réelle régulation.*

* *

La découverte du progrès et de ses bienfaits a permis d’accélérer le développement des sociétés occidentales.

Il est effectivement réaliste de parler d’une découverte du progrès, tant les sociétés antiques avaient une conception opposée de l’évolution. En effet, les Grecs et les Romains, comme le prouvent les œuvres de Platon et d’Hésiode, possédaient unevision cyclique du temps, selon laquelle à l’âge d’or avait succédé l’âge d’argent, puis l’âge d’airain et enfin l’âge de fer, dans lequel se trouvait l’humanité. L’évolution s’effectuait donc par cycles régressifs, l’âge d’or symbolisant l’absolu à jamais révolu, le futur demeurant incertain et chargé de menaces.

Lien « éclairage » avec l’âge d’or : L’âge d’or fournit une interprétationsymbolique d’un temps primitif où l’homme aurait vécu en contact immédiat avec les Dieux. Sous l’ère de Saturne, il s’agissait d’une ère d’innocence et de bonheur, la terre nourrissant les hommes sans qu’ils aient besoin de travailler. Avec l’âge d’argent, sous le règne de Jupiter, les vertus originelles se relâchent, la nature devient moins clémente et l’homme est contraint de travailler. Avec l’âged’airain, la communauté des biens cesse, mais la nature reste tolérante, alors qu’avec l’âge de fer, l’injustice se développe et l’homme est contraint de peiner pour arracher à la terre ses secrets et ses richesses. Je ne sais pas vous mais, quant à moi, la nostalgie me gagne !

Lien « web-TV » : Nous profitons de ce 8è TD pour revenir sur un point de méthodologie que nous avions...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le progrès
  • Progres
  • progrès
  • Progrès
  • Le Progr S
  • Progres
  • Le progrès
  • Le progrès

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !