Le rôle du langage dans hamlet de shakespeare

1771 mots 8 pages
L’importance dramaturgique du langage dans Hamlet.

Introduction :

Il est une dimension importante dans la tragédie shakespearienne, c’est l’intérêt du langage en vue de rendre compte du monde. Théâtre baroque qui plus est, les drames de Shakespeare sont donc polyphoniques, et partant, le langage revêt une richesse extraordinaire. Or, ce monde est difficile à connaître parce que nos sens ne nous livrent qu’une image truquée. Aussi, le langage, dans Hamlet comme dans d’autres tragédies, est-il un moyen de s’approprier le monde puisque c’est en lui que s’élabore le savoir que le personnage se fait du monde.
Ce langage est un moyen privilégié sur une scène de théâtre pour dire la réalité, ou tout au moins tenter de la circonscrire dans des paroles qui la contiennent plus ou moins.
Mais la réalité dans Hamlet, et Hamlet le confirme, est sujette à diverses interprétations et le langage qui les contient est différent pour chacune des interprétations : pour le dire autrement la réalité de Hamlet n’est pas celle de Claudius qui n’est pas celle de Polonius et ainsi de suite...Chaque représentation de la réalité contraint le personnage qui la génère de composer un rôle. Le langage d’un personnage n’est pas forcément celui d’un autre. Si le langage reste un moyen de connaître, il se peut aussi qu’il acquiert d’autres fonctions qui ont un rôle décisif sur l’action dramatique. Il existe donc plusieurs niveaux d’utilisation du langage parce qu’il existe plusieurs niveaux dans le jeu dramatique.
Ainsi peut-on réfléchir sur l’importance du langage dans Hamlet selon 3 axes principaux :

1) La parole comme moyen de dire le monde
2) La parole -masque
3) Le langage du faux pour connaître le vrai.

1) La parole comme moyen de dire le monde

Le discours est souvent, dans Hamlet, un unique bavardage. Il peut-être comique, parfois plein de bon sens (cf. les propos des fossoyeurs). Il s’agit là d’une parole neutre qui reflète ce qui est dans l’exacte mesure où cela

en relation

  • Hamlet
    4041 mots | 17 pages
  • Hamlet
    12852 mots | 52 pages
  • Lecture analytique ubu roi
    874 mots | 4 pages
  • Hamlet1
    8338 mots | 34 pages
  • Shakespeare - hamlet
    1687 mots | 7 pages
  • William shakespeare
    9275 mots | 38 pages
  • Critiques commentaires Hamlet William Shakespeare Babelio
    4315 mots | 18 pages
  • Peter ackroyd shakespeare
    2001 mots | 9 pages
  • Peut-on encore jouer hamlet
    9219 mots | 37 pages
  • to be or not to be
    864 mots | 4 pages