Le rapport vertical dans les interactions verbales

Pages: 30 (7425 mots) Publié le: 16 janvier 2013
rticChevé Nicolas Année 2O12/2013




Interactions Verbales (A. Croll)

Dossier de Validation :

Compte rendu sur un type d’interaction verbale

Sujet : Les relations verticales dans ou hiérarchique dans l’interaction

*1ère partie : Analyse Bibliographique

*2ème partie : Analyse pratique d’un extrait vidéo

1ère partie :
Etude du chapitre « Relations verticale :système des places » de l’œuvre Les interactions verbales de Catherine Kerbrat-Orecchioni
Beaucoup de termes tels que « Autorité », « rang » ou « dominance » renvoient à l’idée que dans une interaction les différents protagonistes possèdent des places différentes le long d’un axe verticale qui structure les différentes relations. Il y a deux types de places : la position haute qui symbolise ladomination et la position basse qui renvoie à la soumission.
Mais ces places sont graduelles ; tout comme dans les relations horizontales mais ici elles sont, à l’inverse dissymétriques. Et cette inégalité se créé par l’utilisation d’éléments qui insistent sur cette hiérarchie comme peut l’être l’utilisation à sens unique du « tu » et du « vous » (marque de respect pour le « vous »)
Ce rapport dépendde différents facteurs, aussi bien internes qu’externes. Il existe tout d’abord un certain nombre d’interactions « inégalitaires » de par leurs contextes, comme le rapport maître/élève ou adulte/enfant qui montre que ces rapports dépendent de facteurs contextuels tel que l’âge, le sexe ou encore le statut voir des caractères plus personnels tel que le talent oratoire, charisme etc … Mais il nefaut pas oublier que tout peut changer en cours de conversation grâce aux négociations permanentes entre les inters actants. Comme on peut le voir lorsque le « dominé » tente une résistance face au « dominant » par divers moyens comme un regard, un geste ou une parole qui se veut offensante (une gestuelle particulière, l’utilisation de l’ironie …). Mais si il existe des interactions ditesinégalitaires par le contexte il ne faut pas oublier qu’il existe des dialogues où à première vue le problème d’inégalité n’a pas lieu d’être comme il est possible de le voir dans la conversation (les deux parties sont égaux à la base). Mais une inégalité peut se construire et alors apparait comme l’a relevé Burton une « bataille pour la dominance », à celui qui aura le dessus sur la conversation. Preuvedonc que le système des places ne se résume pas qu’aux données contextuelles mais que cela dépend aussi du déroulement de la conversation, puisque nous pouvons observer que les « comportements  langagiers » peuvent mettre en évidence les relations de pouvoir entre les inters-actants ou bien les contester. Mais il faut bien sûr nuancer le propos et ne pas dire non plus que tout se joue dans lediscours indépendamment du contexte.
Ainsi par cette mise en évidence de deux grands facteurs de l’interaction que sont le contexte et le discours lui-même nous en venons à nous poser les questions suivantes :
Qu’est ce qui détermine ces rapports de places ? Qu’est ce qui fait que l’un des inters-actant s’impose comme leader ?
Suite à ces questions nous pouvons observer des faits sémantiques quel’on appelle « Taxèmes » qui constituent des indicateurs et des donneurs de places. Faits sémantiques que l’on pourrait définir sous deux grands traits : la nature de leur signifié (les taxèmes de position haute ou basse) et la nature de leur signifiant comme les taxèmes verbaux, les non verbaux (posture, gestuelle et proxémie) ainsi que les paraverbaux (données prosodiques ou vocales)

*Nousverrons dans un premier temps les taxèmes paraverbaux et les non verbaux.
En ce qui concerne les données non verbales nous pouvons voir que l’apparence physique joue un rôle important dans la relation de domination comme la taille ou la stature. Idée appuyé par les expressions telles que « se faire tout petit » ou encore « parler de tout son haut ». Ainsi en découle l’importance de la tenue...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les intéractions verbales
  • Les interactions verbales en classe de fle
  • Apprentissage d'une langue et interaction verbale
  • M. matthey apprentissage d'une langue et interaction verbale
  • Teeo[le compte rendu, le proces-verbal, le rapport]
  • interaction
  • Interaction
  • Interactions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !