Le regard du poète

Pages: 8 (1869 mots) Publié le: 1 novembre 2009
Sujet : Selon un poète contemporain, ce n'est pas ce qui est regardé qui définit la poésie, mais le regard du poète. En vous appuyant sur les exemples du corpus ou d'autres textes poétiques étudiés en cours, vous expliquerez ce point de vue.

Attention : j'ai fait apparaître les (I) ou (a), (b), etc. pour que vous puissiez mieux vous repérer sur le corrigé. Mais ceci ne doit pas apparaître surla copie. Seuls les alinéas, les lignes sautées ou les liens logiques doivent rendre compte du changement de parties ou de sous-parties.

Le poète Paul Eluard écrivait de la poésie qu'elle devait "donner à voir". Ainsi soulignait-il l'importance du regard dans le texte poétique, qu'il appartienne au poète ou au lecteur. // De la même façon, selon un critique contemporain, "ce n'est pas cequi est regardé qui définit la poésie, mais le regard du poète". // Autrement dit, ce n'est pas le thème choisi qui aurait de l'importance, mais le point de vue que le poète porterait sur lui. // Quelle est la part du thème et du regard en poésie ? // Pour répondre à cette question soulevée par le sujet, nous montrerons d'abord que le thème importe effectivement peu (I), puis nous étudierons en quoic'est le "regard" du poète, et peut-être aussi sa langue, qui déterminent ce qu'on appelle poésie (II).

***

La poésie est souvent considérée hâtivement comme le genre littéraire consacré aux sentiments les plus purs, ou au rêve (a) . Une lecture attentive des textes démontre pourtant le contraire : elle peut aussi cultiver le mal ou la laideur (b) voire préférer, tout simplement, laréalité (c).
On associe volontiers à la poésie des thèmes tels que l'amour ou la beauté. Nerval, dans son poème extrait d'Odelettes écrit ainsi un texte charmant sur la rencontre platonique avec une jeune fille fraîche et séduisante. La comparaison "vive et preste comme un oiseau" accentue la pureté du thème ou ce que certains pourraient appeler son caractère poétique. De même, lorsqueBaudelaire choisit d'écrire sur une "passante" dans le poème du même titre, il ne la choisit bien sûr pas hideuse, mais "agile et noble avec sa jambe de statue" : elle est, en elle-même, objet poétique parce qu'elle est belle et qu'elle prête à rêver. De fait, les thèmes prêtés à la poésie sont souvent empruntés au rêve ou à l'imaginaire. Ainsi, le paysage décrit par Rimbaud dans "Ville", extrait desIlluminations, semble tout droit surgi du sommeil du poète, ou de son imagination. Le lecteur est en effet surpris par toutes les allusions à la mythologie, grecque ou autre, présentes dans le texte : Vénus, Orphée, l'Olympe, Mabs, Bacchantes, Roland, etc. De même, Vigny invite-t-il son lecteur à fuir le réel pour se réfugier finalement dans une nature où seront possible le rêve et lerecueillement. Serait donc considéré comme poétique ce qui est imaginaire, beau et pur.
Pourtant, bien des poètes rejettent une telle définition. Certains n'hésitent pas à choisir des sujets provocateurs. Le projet de Baudelaire dans Les Fleurs du mal est bien, comme l'indique le titre, "d'extraire la beauté du mal", autrement dit de faire de la poésie avec de la laideur ou des mauvais sentiments. Il s'enexplique en ces termes au lecteur dans l'épilogue de son recueil : "Tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or". Tous les sujets les plus vils — tel est bien le sens de "boue" — sont alors possibles. Le cadavre d'un animal en décomposition peut devenir, sous la plume du poète dans "Une Charogne" une "carcasse superbe ". Les "petites vieilles", les "aveugles", "Satan" peuvent aussi devenirobjets poétiques. Les sentiments les plus malsains ne sont pas non plus exclus : sadisme ou masochisme, complaisance dans la douleur, éloge des voleurs ou du crime, "Amour du mensonge".
Certains poètes enfin, surtout au XXe siècle, loin des beaux sentiments, du rêve ou même de la provocation, choisissent de parler tout simplement de la réalité. Rien de moins propice au rêve en effet que les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le poète est-il l'homme qui regarde ailleurs?
  • Ce n'est pas ce qui est regardé qui definit la poésie, mais le regard du poète
  • Regard
  • Poéte
  • ne pas regarder
  • regarder
  • Regarder
  • Regarde

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !