le rhinoceros

Pages: 11 (2733 mots) Publié le: 5 janvier 2014
a.La composition du texte

Il débute par un dialogue entre Jean et Bérenger, maintenu jusqu'à la ligne 11. À ce moment, le premier illustre ses propos (" Je me sens léger ") d'un mime ridicule, signalé par les didascalies. Arrivent alors le Vieux Monsieur et le Logicien. Leur conversation se déroule, imbriquée dans celle des deux premiers locuteurs. En effet, le raisonnement concernant lefonctionnement du syllogisme, qui intéresse le Vieux Monsieur et le Logicien (l. 22 à 28), se trouve entrecoupé (l. 26) d'une constatation désabusée de Bérenger concernant la difficulté à vivre. Ensuite (l. 29 à 44), l'échange entre ce dernier et Jean prédomine, interrompu par deux répliques émanant de l'autre couple (l.32-33). Ici, les deux conversations semblent coïncider, comme si le Vieux Monsieurrépondait à Jean : JEAN - ... vous n'avez aucune logique, LE VIEUX MONSIEUR - C'est très beau la logique. Enfin, le dialogue concernant les syllogismes se poursuit (l.45 à 49).
b.Le jeu scénique

Un jeu scénique vient souligner cette interférence entre les deux couples, comme le signifient les didascalies (" un bras de Jean heurte... le bras du Logicien "). Il est notable que c'est Jean quientre, physiquement donc ostensiblement, en contact avec le Vieux Monsieur et le Logicien, à l'instant même où lui se trouvait dans une posture ridicule, les bras levés. La bousculade revêt une signification symbolique, apparente Jean aux deux personnages grotesques. Elle suscite, par ailleurs, un bref échange de politesse entre eux trois (l. 14 à 17) : le Vieux Monsieur s'adresse par deux fois àJean (l. 14 et 17), tous deux se demandent pardon (l. 14-15). C'est là le seul point de rencontre entre les personnages ; le reste de la scène présente deux conversations parallèles aux thèmes et préoccupations différents.
c.Les similitudes

Toutefois, leurs propos offrent des similitudes en témoignent la répétition des formules d'excuse (l.14 à 17), reflétant la politesse mécanique mais neconstituant pas un véritable échange. En outre, lignes 31-32 (nous l'avons noté), les deux conversations portent sur le même thème, " la logique " alors que Jean vient de reprocher à Bérenger son manque de logique (l. 31), le Vieux Monsieur affirme au Logicien son admiration pour celle-ci (l.32), semblant renchérir, compléter les propos de Jean.


d.Les contrastes

Des contrastes ou desdifférences d'un dialogue à l'autre sont néanmoins perceptibles.

Jean et Bérenger traitent de la difficulté de vivre comme en témoignent les champs lexicaux de la peur, du fardeau, de la vie elle-même (que nous détaillerons ultérieurement). Ils expriment donc des soucis profondément humains. En revanche, le Vieux Monsieur et le Logicien discutent de syllogismes absurdes, plus soucieux du fonctionnementdémonstratif que de la vérité. En effet, le Logicien procède rationnellement: il propose d'abord " un exemple de syllogisme ", soucieux d'illustrer concrètement le processus logique. Son discours est émaillé de charnières articulant les différentes étapes d'un raisonnement (" voici donc ", " donc ", " mais ", " à condition "). Enfin, il procède par affirmations, à l'aide de phrases brèves, dedéfinitions comme en témoigne la récurrence de l'auxiliaire " être ". Ces certitudes reposent sur le fonctionnement même du syllogisme, exposé par deux fois (l. 22-23 et 45-46). A partir de deux constatations initiales, l'une générale (" le chat a quatre pattes " ou " tous les chats sont mortels "), l'autre particulière (" Isidore et Fricot ont chacun quatre pattes ", " Socrate est mortel "), ilsaboutissent à une déduction considérée comme infaillible (" Donc Isidore et Fricot sont chats ", " Donc Socrate est un chat "). Ces exemples soulignent la rigidité du raisonnement mais aussi son aberration puisque l'on débouche sur des non-sens.



Deux couples évoluent donc sur scène, l'un apparemment plus désincarné que l'autre. En effet, les deux premiers personnages, dotés d'une identité,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rhinocéros
  • Rhinocéros
  • Le Rhinocéros
  • Rhinoceros
  • Rhinocéros
  • Rhinocéros
  • Rhinocéros
  • Rhinoceros

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !