Le rire, bergson

Pages: 19 (4630 mots) Publié le: 4 janvier 2011
Le Rire, Bergson.

Jusque là, 2 traditions ds la considération du rire :
Jugement du rire en terme moral, le rire étant condamné comme manifestation d’orgueil. Selon le traité de la nature humaine de Hobbes, celui qui rit se pense ds une situation de supériorité par rapport à celui dt il rit. On rit avec les autres ms tj aux dépends de qqn ; ce qui ft rire c’est de voir l’autre subir unsort auquel soi mm on échappe. Rire accroit alors sa propre valeur car en voyant les autres ridicules ou rabaissés, on s’en trouve surélevé. La dévalorisation d’autrui s’accompagne de l’élévation de soi, ce qui explique que le rire relève de l’orgueil, en tant qu’expression du sentiment de sa propre supériorité.
Au XVIII, le rôle du rire est destructeur à la Cour, théâtre d’une concurrence ardue.Ds ce ctx, celui qui ft rire parce qu’il plait et séduit, remporte tous les éloges. Le rire divise et rassemble les individus, c’est l’expression d’une relation de pvr. Cette dimension du rire n’a rien de sympathique, c’est un mode d’agression non violent. Le rire exprime des rapports de force et a pr rôle de flatter la vanité (la servilité à un supérieur impose de rire à ses blagues sans qu’ellesne soient drôles). Le grotesque évoque à l’origine les figures déformées retrouvées ds les abbayes, associées à l’exagération, l’illustration et l’illusion de l’excès (ds la sexualité par ex). Les grds auteurs du grotesque sont Aristophane ds l’Antiquité et Rabelais à la Renaissance. A propos d’Aristophane, Aristote dira du rire qu’il est « du vulgaire pr des vulgaires ». On comprend alors pq lecomique aura tj moins de valeur que le drame, car ds le rire persiste cette dévalorisation, celui qui rit étant en train de faire l’éloge de sa supériorité. La caricature est l’illustration mm de cette dévalorisation en insistant sur la dimension physique et sur les « raideurs du corps », les tics de comportements. En ce sens, la caricature revient à réduire l’individu à un détail. Un deséléments du grotesque consiste en la comparaison avec l’animal, qui ramène l’individu à ce statut. Le rire est dc une manifestation de mépris.
Cette tradition morale est le reflet de la condamnation du rire par l’Eglise (cf Le nom de la Rose, d’Umberto Eco). A partir du moment où on rit, on peut effectivement rire de la création et renier Dieu. Le danger du rire subversif est illustré par la fête païennedu Carnaval qui fut pdt lgtps la célébration de l’inversion des rôles, du rire, parfois avec violence. L’appropriation du Carnaval par l’Eglise lui permis de contrôler d’autant plus le peuple durant les autres jours de l’année. Le meilleur moyen de contrôler des individus et de leur autoriser l’excès ds un cadre donné, afin que qu’en dehors de celui-ci les individus se soumettent ss rechigner(sorte de défouloir cf César : « du pain et des jeux »).
La seconde tradition du rire est non pas morale ms physiologique. Le rire peut certes être analysé comme la manifestation d’une joie, un peu perverse, ms aussi tel un symptôme, une réaction physique. Pr Descartes « le rire n’est que cela », cad une affaire nerveuse, d’humeur, sans motif et de l’ordre de l’action physiologique. Le rire estsimplement un éclat de voix qui prend sa cause physiologique ds la dilatation des poumons suite à un afflux sanguin. On peut dès lors marquer une séparation assez nette entre le comique et le rire qui a avt tt une caractéristique physiologique, se rapprochant par ses symptômes d’une maladie.
La première grde thèse de ce mvt peut être attribuée à Hippocrate. Ds son tx Sur le rire et la folie àpropos de Démocrite, il traite de la mélancolie, appelée aussi maladie de la bile noire car affectant ceux qui en sécrètent tp (melanos : noir en grec). La mélancolie est une maladie, un déséquilibre ds l’organisme (santé = équilibre), qui engendre une humeur « noire », chaque grde maladie correspondant à la domination d’une certaine humeur ds le corps. La singularité de cette maladie du corps...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bergson rire
  • Bergson le rire
  • Le rire de bergson
  • Le Rire, Bergson
  • Bergson : le rire
  • Bergson le rire
  • Bergson- le rire.
  • Bergson Le Rire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !