Le roman

4966 mots 20 pages
Le roman
Présentation générale
Le roman apparaît vers le XII e siècle. D'abord récit en vers rédigé en langue commune, romane .(d'où son nom), par opposition, à la majorité des textes écrits en latin, il relate les aventures héroïque des chevaliers, leurs combats, leurs prouesses, leurs amours. Il faudra , attendre le XVI e siècle pour que le roman, art de la prose, se démarque définitivement de ses origines et prenne son véritable essor. Il s'imposera alors peu à peu comme le plus répandu (pour la production et la lecture) le plus diversifié des genres littéraires.
« Un homme, c'est toujours un conteur d'histoires, il vit entouré de ses histoires et des histoires d'autrui, il voit tout ce qui lui arrive à travers elles ; et il cherche à vivre sa vie comme s'il la racontait ». (Sartre).
Ces récits ont plusieurs fonctions dans la société. L'une d'elles consiste à réaliser en imagination les désirs impassibles à satisfaire dans la réalité ; l'autre consiste à donner un sens au réel,-à diffuser une Vision du monde et, avec elle, des modèles de conduite.
Dans l'Antiquités la distinction entre récit véridique et récit fictif est confuse, et ne s'inscrit pas toujours dans des genres littéraires définis. Elle ne devient rigoureuse qu'à la fin du Moyen Age, quand l'Histoire, récit de faits mémorables, s'oppose à la Fable, récit de faits imaginaires. Le roman, qui se constitue sous sa forme moderne à cette époque, est un genre ambigu : il se distingue de l'Histoire parce qu'il relate des faits imaginaires, et de la Fable parce qu'il prétend exprimer une certaine vérité, distincte de l'exactitude historique, et qu'on a appelée vraisemblance ou vérité artistique : « Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable » (Boileau) ; « (Je vois une) différence entre la Vérité de l'art et le Vrai du fait» ; «La vérité dont (le romancier) doit se nourrir est la vérité d'observation sur la nature humaine et non de l'authenticité du fait » (Vigny).
Les récits mythiques, les

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages