Le roman

894 mots 4 pages
Quelques règles visant à définir le roman « réaliste »( selon Philippe Hamon, « Un discours contraint », apud Littérature et réalité, Point, Seuil.) - Résumé
La lisibilité du roman réaliste (facteurs matériels, grammaticaux), est produite par l’homogénéité, l’autonomie, la stabilité typographique (pas de changement de caractères typographiques) en plus des règles du genre (vraisemblable, le « héros),etc.
Cette lisibilité est renforcée par la répétition et la redondance et par la cohérence.
l) Présence d’analepses (flash-back) et de prolepses (prédictions), c’est-à-dire le souvenir, l’enfance, la famille, l’hérédité, la tradition ou, au contraire, les prévisions.
2) La motivation psychologique des personnages.
3) L’histoire parallèle : le récit est embrayé sur l’Histoire (avec des références, noms propres, dates, noms de villes, citations.
4)Parfois la « motivation » des noms propres ou des surnoms : l’usurier s’appelle « Picsou », le borgne « Leborgne » etc. Cette motivation est accentuée par l’entourage, car le personnage réaliste n’est jamais seul (amis, rencontres, promenades, connaissances, etc.)
5) Le texte réaliste peut jouer sur une « complémentarité sémiologique », c’est-à-dire des images (films, tableaux, opéras). Le texte réaliste est « racontable ».`
6)Il y a toujours quelqu’un qui détient le savoir, le narrateur ou un personnage délégué : certains textes réalistes font parler des docteurs, des techniciens, des ouvriers qui nous renseignent sur leurs métiers, d’où une fonction didactique du roman réaliste. Il arrive aussi qu’on nous donne à voir une réalité (fenêtre, balcon, points de vue). Parfois le narrateur ou le personnage-qui-sait nous renseigne aussi sur des secrets, nouvelles, médisances, confidences, ragots, vantardise, plainte, récrimination d’un ou de plusieurs personnages sur les autres.. ;le discours réaliste est ainsi didactique et discours d’autorité.
7) La redondance se manifeste au niveau (a) de la description du

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages