le romantisme

Pages: 5 (1192 mots) Publié le: 27 janvier 2015
Le romantisme est un courant littéraire né à la fin du XVIIIe siècle, il met l'accent sur l'expression des émotions, des sentiments. Malgré le retentissement qu'il a eu, tant à son époque qu'aux décennies suivantes, le romantisme, n'a vraiment existé en France qu'une vingtaine d'années entre 1820 et 1845.

I- Les origines du romantisme
1. La naissance du romantisme
La naissance duromantisme s'explique par le contexte historique et social du début du XIXe siècle: le décalage entre les espoirs engendrés par la Révolution et la réalité historique (chute de Napoléon, début de la Restauration…) crée dans les milieux intellectuels un malaise existentiel, véritable « mal du siècle », décrit par Musset dans la Confession d'un enfant du siècle de 1835. Le romantisme en littérature estl'expression de ce trouble, de cet écartèlement entre la douleur et l'enthousiasme.
2. Le mouvement du romantisme
Le mouvement romantique prend son essor quand, sous la Restauration, Hugo crée un cénacle où se réunissent des jeunes artistes, écrivains mais aussi peintres et musiciens, qui le soutiendront lors de la « bataille », d'Hernani, pièce ayant choqué au moment de sa création tant elleétait opposée aux règles du théâtre classique.
Il est cependant possible de faire remonter les origines du romantisme français au siècle précédent où Rousseau, dans La Nouvelle Héloïse mais aussi dans Les Confessions, revendique une littérature de la sensibilité opposée au rationalisme des philosophes. Au début de XIXe siècle, Chateaubriand, dansles Mémoires d'outre-tombe ou dans René, évoque déjà l'insatisfaction des futurs romantiques. Mais ceux-ci voient plutôt en Goethe (écrivain et poète allemand, 1749-1832) leur père spirituel et considèrent Les Souffrances du jeune Werther (1774) et les Affinités électives (1820) comme de purs chefs-d'œuvre romantiques.

II- Les caractéristiques du romantisme
1. Le « moi »

Refusant le modèlede la littérature classique du XVIIe siècle, les romantiques érigent l'individu en valeur suprême. La poésie romantique devient alors une poésie lyrique consacrée à l'expression de sentiments personnels souvent proches du désespoir et teintés de nostalgie. Les thèmes favoris des romantiques sont la souffrance causée par l'amour, la douleur dace au temps qui passe (cf. « Le lac » de Lamartine dontun extrait est présenté ci-contre), la nostalgie de l'enfance… Seule la nature peut offrir une consolation lorsque ses paysages (bords de mer secoués par la tempête, landes sauvages, forêts profondes…) sont en accord avec l'état d'âme du poète.
1- Le besoin d'invasion
Pour échapper à leur malaise existentiel, les romantiques cherchent à fuir le monde présent par les voyages, un repli sur lepassé ou par les rêves. Pour oublier leur tristesse quotidienne, les romantiques partent pour lointaines contrées. Ainsi, Musset parcourt l'Italie avec George Sand puis s'en inspire pour écrire ses poèmes. Mais le voyage peut aussi se faire dans le temps grâce à la redécouverte d'œuvres oubliées: la littérature du Moyen Age, les légendes germaniques, les textes de la Renaissance italienne sontremis à l'honneur et servent de base au renouvellement de l'esthétique du XIXe siècle. Les romantiques voyagent aussi dans leur imagination et cherchent refuge dans le rêve, créant des univers oniriques parfois proches du fantastique, comme c'est le cas chez Nodier et Gautier.

III- Les auteurs
1. Les précurseurs
- Jean-Jacques Rousseau se démarque sensiblement du mouvement des Lumières dontil est pourtant contemporain. Dans la dernière partie de sa vie, il se consacre essentiellement à une œuvre autobiographique au centre de laquelle il place le « moi », comme jamais on ne l'avait fait auparavant.
« Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple et dont l'imitation n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le romantisme
  • Le romantisme
  • Romantisme
  • Romantisme
  • Romantisme
  • Le romantisme
  • le romantisme
  • Le romantisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !