Le romantisme

764 mots 4 pages
Le romantismeIntroductionGusdorf (→ poly.), déploie un discours sur le refus des limites.Les romantiques se considèrent comme différents des encyclopédistes et des classiques. Il définit le romantisme par rapport aux Lumières, et de l'autre Van Tieghem définit le romantisme par rapport aux règles classiques.I. La définition du héros romantique(→ Poly. Van Tieghem) À travers sa description du héros romantique, nous pouvons penser à un personnage de Hernani de V. Hugo, personnage typique du romantisme (→ voir exemplier). Autre personnage: Julien Sorel dans Le rouge et le noir de Stendhal est également typique des personnages romantique; ou encore Jean Valjean dans Les misérables de V. Hugo. Le héros de la première vague du romantisme (celle où l’on cherchait avant tout la libération de l’art) est un homme sensible, auquel son destin échappe, et dont la société nie les aspirations. Cela transparaît dans sa façon d’être, son ennui, son désœuvrement, son désespoir. Pour montrer son refus du monde qui l’entoure, sa révolte contre les normes bourgeoises, il vit souvent une vie de débauche : drogue, alcool, conquêtes sont son quotidien (par exemple, Lorenzaccio, de Musset, ou d’Albert, de Gautier). Il privilégie la bohème. La seconde incarnation du héros romantique présente encore sensiblement les mêmes caractéristiques, sauf qu’il est mû par un profond sentiment d’injustice sociale, injustice qu’il tente de redresser. C’est le héros des grands romans historiques : Quasimodo, Jean Valjean. Ces héros correspondent à l’idéal de la seconde vague du romantisme, celle où l’on cherchait, après avoir libéré l’art, à libérer le peuple. Le romantisme est aussi un courant de pensée qui a compris que c'était la fin des héros, d'une certaine manière: fin du héros aristocratique tel qu'il prévalait dans la littérature jusque là. C'est un mouvement nait de la révolution Française.Beacuoup de remarque sur le nom de J. Valjean: répétition interne du prénom et du nom, ses différents

en relation

  • Romantisme
    2442 mots | 10 pages
  • Le Romantisme
    1542 mots | 7 pages
  • Le romantisme
    2387 mots | 10 pages
  • Le romantisme
    660 mots | 3 pages
  • Le romantisme
    400 mots | 2 pages
  • Romantisme
    4021 mots | 17 pages
  • Le romantisme
    946 mots | 4 pages
  • Romantisme
    3790 mots | 16 pages
  • Romantisme
    513 mots | 3 pages
  • Le romantisme
    560 mots | 3 pages