Le salut de l'empire

334 mots 2 pages
Depuis la fin du 21ème siècle, la situation s’est encore aggravée. Les espèces animales et végétales qui ont pu être sauvées lors de la « Guerre des vingt jours » ne suffisent plus à nourrir la population affamée. Des groupes de contestation se forment, descendent dans les rues et clament leur mécontentement. Leurs slogans sont éloquents et rencontrent en quelques jours un écho retentissant. Aux quatre coins du monde, les gens crient. Ils crient avec tant d’ardeur que l’Empereur finit par les entendre. Ce dernier décide alors de convoquer ses ministres. Il s’enferme avec eux dans une pièce tenue secrète, et n’en ressort que dix jours plus tard.
Dans les villes comme dans les campagnes, la rumeur court. On entend, puis on dit, que l’Empereur a pris une décision. On espère des temps meilleurs. On dit qu’il aurait trouvé La Solution. On dit aussi que l’annonce officielle aura lieu dans 20 jours, sur la Grand-Place de la Capitale.
Alors, durant vingt jours, le monde entier attend. Les enfants ne jouent plus dans les rues. Les jeunes gens ne font plus la fête. Les adultes travaillent en silence. Les vieux ne changent rien à leurs habitudes. Malgré la faim qui les tenaille, des millions d’hommes courageux ont pris la route de la Capitale.

Le jour de l’annonce officielle, la ville ressemble à une fourmilière assiégée par une armée de cigales. Dans la Capitale, les gens ne se meuvent plus qu’au gré de la foule. Les familles sont séparées, les amis se perdent de vue, les faibles et les malchanceux sont piétinés. A l’extérieur, c’est encore pire. La concentration de monde est telle qu’il est impossible de distinguer quoi que ce soit à plus de deux mètres devant soi. La chaleur est insupportable, l’atmosphère suffocante. Personne ne sait où les portes d’entrée sont exactement situées et beaucoup d’hommes perdent la vie face à un mur, écrasés contre la

en relation

  • Transmission des éléments Romains
    11643 mots | 47 pages
  • La controverse de valadolid : théologico-politique : théocratie et droit naturel
    1003 mots | 5 pages
  • Ordinatio imperii
    1629 mots | 7 pages
  • histoire
    1103 mots | 5 pages
  • Naissance et diffusion du christianisme
    2579 mots | 11 pages
  • La religion chrétienne
    1932 mots | 8 pages
  • l'empire
    478 mots | 2 pages
  • Foi chrétienne dans les gaules
    13903 mots | 56 pages
  • lettre de l'évèque avit de vienne au roi clovis
    1952 mots | 8 pages
  • Les grandes religions
    2320 mots | 10 pages