Le savoir

809 mots 4 pages
Puisqu’on ne peut être universel et savoir tout ce qu’on peut savoir sur tout, il faut savoir un peu de tout. Car il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d’une chose. "Pascal"

L'Homme est un animal savant. Le savoir et la connaissance, qualité propre à l'homme, ont toujours été au centre des préoccupations du philosophe, de l'écrivain, de l'homme en général. L'être humain est curieux par nature et cherche parfois, même inconsciemment, s' il en reçoit les possibilités, à apprendre. Pascal pense que ce qu'il y a de plus important et de plus beau, c'est lorsque l'Homme connait un petit peu de tout. On peut donc se poser la question à la lecture de cette phrase s'il est plus important de savoir beaucoup de choses sans rien approfondir ou de savoir tout sur un sujet en particulier. On peut aborder le savoir de différentes façons que ce soit dans les domaines sociaux, professionnels et empiriques.

Pour commencer, d'un point de vue social, il vaut sans doute mieux savoir beaucoup de chose afin d'être apte à parler de sujets différents puisque cela permet de se faire connaître comme quelqu'un de cultivé qui a un horizon intellectuel étendu. C'était le propre de certaines personnalités de la renaissance tel que Leonard de Vinci qui était peintre, sculpteur, ingénieur, architecte, savant et qui connaissait la géométrie, la musique, etc. En contrepartie, celui qui connait beaucoup de choses mais superficiellement, peut utiliser son savoir à ses fins et devenir pédant, à la limite de l'arrogance et de l'hypocrisie. Molière nous le décrit bien à sa façon avec son personnage "Trissotin" dans les "Femmes savantes": ce personnage jette de la poudre aux yeux pour se créer une belle image auprès des femmes. Molière le ridiculise. Connaitre beaucoup de choses est important mais il est important de les transmettre avec sincérité et humilité comme nous

en relation

  • Le savoir
    1789 mots | 8 pages
  • La savoir
    5613 mots | 23 pages
  • savoir
    1947 mots | 8 pages
  • Le savoir
    836 mots | 4 pages
  • Sans-savoir
    4982 mots | 20 pages
  • savoir
    1092 mots | 5 pages
  • Savoir
    290 mots | 2 pages
  • Savoir et savoir faire
    1933 mots | 8 pages
  • Savoir
    2090 mots | 9 pages
  • Le savoir
    2377 mots | 10 pages