Le site néolithique de la rue bernier à valenciennes

3533 mots 15 pages
La fouille d’un site du Néolithique final en contexte de vallée à Valenciennes - Rue Bernier (Nord)

Gilles LEROY, Marianne DECKERS, Olivier COLLETTE

Depuis quelques années, un effort particulier a été entrepris sur la plaine alluviale de l’Escaut et ses abords. La reconversion de nombreuses friches et une politique active de construction de logements neufs en périphérie des zones urbaines induisent une pression foncière importante. Cette situation amène à multiplier les observations et a, d’ores et déjà, permis de confirmer la forte potentialité de ce segment de vallée pour les périodes récentes de la Préhistoire.
Deux diagnostics, réalisés en 2005 et en 2006 au sud de Valenciennes, ont permis d’identifier les vestiges d’une occupation du Néolithique final appartenant à la tradition culturelle du groupe Gord-Deûle-Escaut.
La fouille de ce site, débutée en mai 2006 et menée par le Service Archéologique de Valenciennes, a permis de mettre au jour des vestiges préhistoriques en relation avec le contexte naturel particulier (Tixador, 2005, 2006). Celui-ci correspond à une zone de résurgence dominant la vallée tourbeuse. Cet environnement sourcier a provoqué l’apparition de petites retenues d’eau bordées de microreliefs. Dans des conditions encore mal comprises, un tuf calcaire s’est développé à hauteur de la résurgence. Cette formation carbonatée a ensuite été recouverte par des couches d’argile organique avant d’être ensevelies sous une épaisseur importante de colluvions et de remblais.
La première occupation du site intervient au Mésolithique. Après une période d’abandon, les néolithiques s’installent sur le versant dominant la plaine marécageuse de l’Escaut. Dès le début, ou au cours de cette occupation, la dépression s’étendant en contrebas du rebord à la berge du chenal tourbeux semble avoir connu une vocation différente. Les restes d’au moins six individus dont deux en connexion (fig.1) ont été identifiés à ce jour.
En l’état actuel de recherches, il

en relation

  • dissertation
    920 mots | 4 pages
  • Amalnihal, com
    207884 mots | 832 pages