Le totalitarisme

1389 mots 6 pages
1) La montée du fascisme en Italie de 1914 à 1922
A la veille de la première guerre mondiale, l’Italie est unie avec le souverain Victor-Emmanuel III malgré une démocratie parlementaire pas très riche, une industrie qui a du mal à se développer et la moitié du pays qui est pauvre. C’est autre chose au lendemain de la guerre, en effet, entre 1918 et 1920, une importante crise morale, politique et sociale secoue l'Italie. Des usines sont occupées par les ouvriers à Milan et à Turin. La multiplication des mouvements sociaux oblige des patrons à fermer leurs entreprises. Mais dans certains cas les ouvriers décident de poursuivre la production en prenant les postes d'employés. On retrouve ce même mouvement dans les campagnes où des paysans sans terre occupent les grandes propriétés terriennes. Ces manifestations s'inspirent en partie des idées socialistes et du modèle bolchévique, mais elles sont également portées par d'anciens combattants de la Première Guerre mondiale qui, alors qu'ils ont consenti de gros sacrifices, n'ont pas retrouvé les emplois espérés à leur retour des combats. De plus, un fort sentiment d'injustice a été ressenti dans la population italienne lorsque les revendications territoriales du pays n'ont pas été satisfaites par le traité de Versailles signé le 28 juin 1919, malgré le ralliement italien au camp des vainqueurs. Les plus riches sont inquiets de voir se développer les mouvements sociaux et l'idéologie socialiste, les ouvriers sont mécontents de leur sort tout comme les anciens combattants qui, de plus, ne sont pas satisfaits de la manière dont le gouvernement a négocié la fin de la guerre. Les mécontentements sont divers, mais tout le monde s'entend pour critiquer la démocratie libérale parlementaire en place : l'antiparlementarisme et les forces antidémocratiques se développent. Mussolini et le parti fasciste vont profiter de la situation pour prendre le pouvoir. Mussolini réussit à réunir dans son parti, les Faisceaux italiens de combat,

en relation

  • Les totalitarismes
    6817 mots | 28 pages
  • Le totalitarisme
    2933 mots | 12 pages
  • le totalitarisme
    1074 mots | 5 pages
  • Totalitarisme
    574 mots | 3 pages
  • Totalitarisme
    8655 mots | 35 pages
  • Totalitarisme
    957 mots | 4 pages
  • Totalitarisme
    4709 mots | 19 pages
  • Totalitarismes
    2577 mots | 11 pages
  • Les totalitarisme
    553 mots | 3 pages
  • Le totalitarisme
    4732 mots | 19 pages